AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 

 Park Ae Chan - I run, run, run, I can't stop

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Avatar : Lee Da Som
Messages : 6
rps : 1
Date d'inscription : 05/01/2016
avatar
Libertaire
Libertaire
MessageSujet: Park Ae Chan - I run, run, run, I can't stop   Mar 5 Jan - 22:03:08

nom
 Park
prénom
 Ae Chan
âge
24 ans
date & lieu de naissance
15 Mai 1991, Séoul en Corée
nationalité
Coréenne
orientation sexuelle
Hétérosexuelle.
emploi, études
Propriétaire d'un bar, grande sœur à temps complet.
groupe
   Libertaires
avatar
Lee Da Som (Ulzzang)
caractère
Ae. Chan est une personne silencieuse de base. Elle n'aime pas le bruit incessant, agressant ses oreilles. Pourtant, cela contraste énormément avec le métier quel emploi. Même si elle réside avec d'autres libertaires, tout le monde n'est pas rose et il faut se méfier de certains clients. Elle est propriétaire d'un petit bar, lui permettant de subvenir aux besoins de sa petite sœur et d'elle-même. Le reste n'a que peu d'importance pour elle au niveau de l'argent et des biens. De quoi manger et un toit sur sa tête est la meilleure chose qui soit pour elle. Elle entretient de bonnes relations avec les gens autour d'elle, même si elle reste au minimum syndical en ce qui concerne les échanges verbaux. Elle est légèrement garçon manqué sur les bords, quand elle jure ou quand elle vire des clients trop alcoolisés pour rester une seconde de plus. Ce qui emmène à un point important de son caractère, c'est son esprit de combativité. Elle ne se jettera pas à corps perdu dans une bataille – plus maintenant en tout cas -, mais elle garde en elle cet aplomb et ce regard froid qui fait que l'on réfléchit à deux fois avant de s'attaquer à elle.
Le sarcasme fait partie intégrante de sa personnalité. Aussi, elle ne fait pas cela tout le temps. Mais elle trouve cela plutôt gratifiant et très amusant de taquiner les personnes qu'elle apprécie. Si elle ne vous aime pas ? C'est purement gratuit, à la limite de la méchanceté. Elle ne vous supporte pas ? C'est simple, vous ne l'approchez pas. A vos risques et périls sinon. Quelque chose en plus ? Hum... Elle est protectrice. Surtout avec la chose la plus importante à ses yeux : sa petite sœur. Rien n'est plus important pour elle qu'Hikari.
histoire

« Draw me a Sheep.»
Ses poings sont serrés contre son corps maigre. Ses yeux sont dressés vers l'adulte qui lui parle avec beaucoup de dureté. Elle n'en démord pas. Elle comprend malgré son âge que si elle était l'enfant de cette personne, il lui en virerait une pour oser défier une personne plus âgée. Elle ne détourne pas le regard quand la porte s'ouvre tout à coup, avant de se sentir soulever dans des bras costaux. Elle s'accroche à ce cou musclé et un peu tatoué. Ils partent. Sans écouter les paroles de l'enseignant, ils filent à travers les couloirs de l'étoile. Elle se laisse installer dans le bolide, avant de sentir le vent souffler contre son visage. Elle ne voit que le cuir noir de celui qu'elle considère comme le seul garçon gentil et fort à la fois. Ils s'arrêtent sur le bord de la route après des kilomètres. Il lui retire son casque de sécurité, avant d'essuyer la lèvre de son enfant où un peu de sang à coulé.

« Pourquoi as-tu fais ça ? »
« … J'avais une bonne raison. »

Elle voit son sourire. Son père, c'est son Superman à elle. Son Sangoku. Il est immortel. Il a un véhicule qui va vite. Tout le monde le prend pour un méchant, parce qu'il est extravagant et qu'il porte du cuir. Elle sent sa grande main se poser sur sa petite tête. Il s'allume une cigarette. Son sourire est immense. Il est rayonnant. Elle ne connaît que lui. Elle n'a pas de maman. Ou elle fait comme si, elle n'en avait jamais eu. Son rire envahit ses oreilles d'enfant. Elle sourit à son tour. Il n'est pas fâché contre elle.

« Tu es bien ma fille, tu seras une demoiselle forte, c'moi qui t'le dis ma puce ! »

Park BonHwa est un homme qui n'est peut-être pas exemplaire, mais il aime sa fille. Et il l'aimera jusqu'à la fin. Il protège ce qui est important. Elle tient beaucoup de ce qu'il lui a enseigné. Jusqu'à ce qu'il la laisse voler de ses propres ailes. Un doux rêve qu'il ne verra jamais.

« I'm so sorry for what I did. »

Cette fois-ci, une gifle, elle s'en prend une. Mais son regard n'a pas changé d'un poil. Elle ne réplique pas. Pourquoi ? Ce n'est pas parce que c'est sa mère, oh non. C'est parce que c'est une femme faible et pathétique. Elles partagent peut-être le même sang, mais rien de plus. Son regard, il n'a pas changé. Il défie du regard cette femme de recommencer, rien qu'une fois. Sa mère rage, insulte. Mais elle ne la touche pas. Quelque part, elle se dit qu'elle ferait peut-être exploser sa fille. Personne ne voudrait voir ça. Et encore moins en faire les frais.

« Tu es bien sa fille ! Un déchet de la société, comme l- !»

Le coup était parti. Elle était contre le mur, figée. Le regard de la femme suivit le bras à côté de son visage, planté dans le mur. A quelques centimètres de son joli minois. Ils se reposent sur sa fille. Elle a peur. Terrifiée par une gamine qui n'a que quinze ans.

« Ferme là, vieille garce. Prend ton nouveau pigeon et casse-toi ! T'approches plus d'Hikari ou de moi. Donne l'argent comme d'habitude, jusqu'à ma majorité et j'te laisserai tranquille. »

La femme part en courant avec ses valises. Elles ont de l'argent. C'est un quartier pauvre ici. Ce genre de scène n'est pas anormal par ici. On s'occupe pas des pauvres et des miséreux. La porte claque. Ae Chan relâche ses muscles. Elle envie de hurler. Quatre ans déjà qu'il n'est plus là pour lui apprendre des choses. Pour la faire rire et la réconforter. Faire des longues balades ensemble. L'école, c'est pas son truc. Elle s'en fout. La vie, c'est pas forcément les études. Quand un bruit attire son attention. La jeune lycéenne se précipite dans les escaliers, rentre dans une petite chambre et saisit avec douceur le bébé de quelques mois qui pleure contre elle. Elle tombe lentement à genoux, elle serre ce petit être fragile entre ces bras. L'enfant s'arrête de pleurer. Ae Chan pleure à son tour.

« On a pas besoin d'elle. On a besoin de personne pour s'en sortir. »

« We are the Warrior that built this Town from dust. »

Les terroristes ? Le gouvernement ? L'ordre social n'est plus. Ae Chan s'est rangée du côté des libertaires. Elle ne croit qu'en eux. Les autres sont trop stupides, violents ou elle ne savait pas encore quoi d'autres. La hiérarchie entre les gens ne devraient plus exister. L'égalité entre tous, qu'importe la naissance ou les parents. Rien ne devrait être décidé par des gens qui ne sont pas nous. Qui sont-ils par rapport à nous ? Pour une raison ou une autre, elle eut cependant la chance de pouvoir reprendre un petit bar dans Mapo-Gu. Les affaires marchent tranquillement, elle est capable ainsi de donner un repas sur la table d'Hikari. Elle est d'ailleurs la petite chouchoute. Les clients apprécient la gamine de maintenant onze ans. Comme une sorte de petite mascotte. Ae Chan... Une femme secrète, rêvant de courir à toute allure, jusqu'à en mourir. Pour toujours et à jamais.

« Run, run, run I can't help it. »

derrière l'écran
Appelez moi Ae :3, mais sinon mon surnom c'est Akira ! J'ai la vingtaine à présent, concernant ma fréquence de connexion, je suis étudiante donc il est fort probable que j'ai des petits soucis de temps et d'énergie pour me connecter tout le temps ! Mais je vous aimerai quand même promis ♥ !



Park Ae Chan ◘. «  Many that live deserve death. And some that die deserve life. Can you give it to them? Then do not be too eager to deal out death in judgement. For even the very wise cannot see all ends. » ▬ J.R.R. Tolkien ;; The Lord of the Ring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : Bang Sung Joon
Âge : 26
Messages : 73
rps : 0
Date d'inscription : 13/12/2015
avatar
Enragé
Enragé
MessageSujet: Re: Park Ae Chan - I run, run, run, I can't stop   Mar 5 Jan - 22:07:14

tu es validé-e !
Félicitations à toi cher petit! Te voilà maintenant plongé en plein dans le monde des grands. Et maintenant que tu as choisi ton camp (et c'est peu de le dire   ), il va falloir faire tes preuves! Cliques donc sur les liens qui te sont proposés afin de t'aider dans ton apprentissage de la vie et viens t'amuser en notre compagnie dès que ceci est fait! Encore une fois félicitations et on t'aime mon p'tit, sache-le!  

T'as intérêt de nous aimer surtout moi ouaich Ah comme je suis contente! Tu m'as fait languir là! J'ai hâte qu'on rp madame! Sois la bienvenue et vla, jtm poupée *yeux de tueurs*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : Lee Chae Rin (CL)
Messages : 90
rps : 0
Date d'inscription : 14/12/2015
avatar
Libertaire
Libertaire
MessageSujet: Re: Park Ae Chan - I run, run, run, I can't stop   Mer 6 Jan - 12:22:17

Ah ouais alors c'est comme ça t'es déjà validée ?

Une libertaire. bienvenuuuuuuue ici ! Et moi je cours lire ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : Yong Jun Hyung (BEAST)
Messages : 255
rps : 1
Date d'inscription : 13/12/2015
avatar
Engagé
Engagé
MessageSujet: Re: Park Ae Chan - I run, run, run, I can't stop   Mer 6 Jan - 15:40:37

J'adhère tellement au choix d'avatar Et au groupe, aussi :D
Bienvenuuuuue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Park Ae Chan - I run, run, run, I can't stop   

Revenir en haut Aller en bas
 

Park Ae Chan - I run, run, run, I can't stop

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dr Slump Arale-Chan
» [Collection Membre] Jurassic Park.
» Horse Park DeLuxe
» La présentation d'Aya-Chan :D
» Jurassic Park

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New World Disorder  ::  :: L'IDENTIFICATION :: DOSSIERS :: DOSSIERS VALIDES-