AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 

 SHIN SE HWAN: « La passion des hommes tarit plus vite que la beauté des femmes. » Sa Shan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Avatar : Kim Young Kwang
Messages : 115
rps : 2
Date d'inscription : 03/01/2016
avatar
Conservateur
Conservateur
MessageSujet: SHIN SE HWAN: « La passion des hommes tarit plus vite que la beauté des femmes. » Sa Shan   Dim 3 Jan - 20:07:40

nom
 Shin.
prénom
 Se Hwan.
âge
34 ans.
date & lieu de naissance
22/02, Séoul.
nationalité
Sud Coréen.
orientation sexuelle
Hétéro jusque là.
emploi, études
Politicien, plus concrètement secrétaire et conseiller de la cheftaine des Conservateurs.
groupe
 Conservateurs.
avatar
Kim Young Kwang.
caractère
Quand des personnes extérieures à l’entourage voient Se Hwan, ils le pensent fort et ambitieux, très travailleur. C’est bien le cas. Cet homme est un bourreau du travail, il ne s’arrête que lorsqu’il juge que son travaille est parfait ainsi que celui de ses subordonnés. Le brun montre une image de lui très propre : maniaque et sportif, il tient à son image et il déteste le désordre. Autrement, le trentenaire vise haut et la place qu’il occupe en ce moment ne lui convient pas du tout. Compétitif et mauvais perdant, il n’assume toujours pas sa défaite aux élections contre une femme. Il n’aime pas la place de suiveur, il veut être un leader. Recevoir des ordres ? Depuis sa tendre enfance il déteste ça, c’est lui qui devrait les donner, il hait se retrouver contraint. Au travail comme dans son cercle proche, on sait que Se Hwan adore se faire remarquer, aime briller. Fier et parfois hautain, il lui arrive très souvent d’agacer ses collègues mais que voulez-vous, il a parfois l’impression qu’ils sont trop bêtes pour le comprendre ! Néanmoins, ils ne peuvent réfuter le fait qu’il soit investi dans son travail, qu’il croit comme fer au pouvoir et à la sureté d’une société. Malgré le fait qu’il possède un tempérament social et avenant – il n’a pas peur d’aller à la rencontre d’autrui – il est souvent détesté : trop de sarcasme et de taquinerie sûrement, trop d’orgueil peut-être aussi. Néanmoins, cela ne l’émeut pas plus que cela. Disons que cela peut être dérangeant lorsqu’il se sent seul, seulement, il préfère de loin être détesté qu’aimé. Cela engendre beaucoup moins de responsabilité, il ne faut pas faire semblant d’être toujours gentil et on n’a pas besoin de faire attention à ne pas décevoir. Tout ce concept d’amour l’effraie quelque peu alors il en parle peu, évite toute pensée à propos de ce sujet. Parlons-en alors de l’amour ! La vie sentimentale de Se Hwan n’est pas exemplaire. Tombé amoureux qu’une seule fois, cette relation s’est terminée brusquement, et il en a gardé un arrière-goût amer. Autrement, avant et après cette relation, il a toujours été un sacré coureur de jupon. Séducteur, il aime le jeu de la parole, parfois le jeu du chat et de la souris. Néanmoins, il ne faut pas s’attendre à de tendres attentions de sa part une fois qu’il ait obtenu ce qu’il souhaitait. Il n’y a pas de moment « petit-déjeuner » le matin, s’il est chez lui, il fera comprendre à la demoiselle qu’elle peut partir, s’il est chez elle, il s’en ira, et si possible sans qu’elle ne s’en aperçoive. Il lui arrive parfois d’entretenir plusieurs relations en même temps sans éprouver de scrupules. Il doit cependant faire attention, il aime choisir des femmes qui ne le connaissent pas trop ou des femmes facilement corrompues afin que ses mœurs libertines ne se dévoilent pas au grand jour. Macho, il aime les femmes certes, les respecte, mais il estime qu’elles devraient rester à la maison parce qu’un homme ne pourrait pas mieux élever un enfant qu’elles. Enfin radical, que ce soit en « amour » ou tout court, tout est noir ou tout est blanc. Et il est évident que les Conservateurs et les Engagés sont blancs, et que le reste est noir !
histoire

« Oh ! Il a les mêmes lèvres que toi Chéri ! Je craque ! »
C’est ainsi que petit Se Hwan devint un Shin. Abandonné par sa mère biologique à un orphelin de la capitale dès sa naissance, il fut adopté un an plus tard par un couple riche composé d’une mère au foyer et d’un père juge qui n’avait réussi à avoir un enfant naturellement. Il vécut alors paisiblement son enfance, quoique aussi dans l’ennui puisqu’il fut alors fils unique. Fort heureusement, sa mère, n’ayant pas de travail, s’occuper énormément de lui. Aimé de ses deux parents – du moins, le pensait-il, il n’échappa tout de même pas à leur grande exigence quant à l’éducation et à ses résultats scolaires. Heureusement pour lui, Se Hwan avait quelques dispositions et comprenait rapidement ce qu’on lui enseignait. Il s’investissait énormément dans ses cours afin de rendre ses parents fiers. Mais d’un autre côté, secrètement, il courrait les filles, et ce, très jeunes. Déjà à l’adolescence, il cachait son tempérament frivole. Son père se serait senti indigné et sa mère honteuse s’ils avaient connu les mœurs légères de leur fils. Très tôt, Se Hwan eut l’idée de ce qu’il désirait faire comme métier plus tard : politicien et si possible mieux : ministre de la défense ! Pourquoi ? Se savoir responsable de la sécurité de pays le faisait se sentir grand, tel un héros, c’était flatteur. Et il aurait pu réussir, son parcours scolaire était très bon et il eut rapidement un bon poste. Seulement, la guerre enclenchée par les terroristes gâcha tout. Pendant cette même guerre, il perdit la femme de sa vie, la seule qui ait eu une réelle importance pour lui : sa mère. Il l’avait persuadée de se rendre avec lui au marché de Noël, prétextant qu’il ne fallait pas s’arrêter de vivre. Or, alors qu’il lui achetait discrètement un cadeau pendant qu’elle zieutait vers un stand plus loin, elle fut victime d’une bombe placée par un des sbires de Kérès. Ce fut la pire chose qui soit arrivé à Se Hwan et encore aujourd’hui il s’en blâme. Ce jour-même, son père le renia, le tenant pour fautif – et il avait raison. Amer et vengeur, il cracha à la face du jeune homme qu’ils n’avaient plus aucun lien puisqu’il n’était pas son enfant naturel, et qu’il avait accepté de l’adopter que parce que sa mère souhaitait à tout prix avoir un enfant, qu’il ne l’avait jamais aimé. Si le fait que son père ne l’ait jamais aimé ou non, Se Hwan se le demande encore, après tout, peut-être l’aurait-il dit simplement sous l’effet de la colère… Néanmoins, il n’a pas le courage d’aller le voir pour le lui demander. La guerre se termina peu après cet attentat mais la société a éclaté, au grand désespoir du jeune homme. Convaincu que vivre en société est le seul moyen de ne pas devenir sauvage, il rejoint immédiatement le clan des Conservateurs afin de la rétablir. Plein d’entrain, plein d’idées, il se présenta aux élections pour élire un chef mais il perdit, et ce, contre une femme : défaite plus que humiliante pour lui, lui qui n’aime pas perdre, et lui qui pense la femme à la maison. Depuis, il est le secrétaire personnelle et le conseiller de cette même femme, autant dire qu’il ne le vit pas très bien. Aux prochaines élections, il ne perdra pas, pour sûr.

derrière l'écran
Toujours Chô, je me suis faites corrompre, on m'a ordonné de le faire mais j'aime bien en fait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

SHIN SE HWAN: « La passion des hommes tarit plus vite que la beauté des femmes. » Sa Shan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouveau LA hommes-lézards:Quelles nouveautés voudriez-vous?
» 1500- Le throng du clan Eisenson vs Hommes-lézards.
» [premier deck Hommes Lezard/Haut Elfes] Défense et Sauvagerie
» décors hommes lézards
» Les nouveaux hommes-bêtes sont confirmés!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New World Disorder  ::  :: L'IDENTIFICATION :: DOSSIERS :: DOSSIERS VALIDES-