AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 

 Im Kaena ✖ « Toujours le poing en l'air pour une vie libertaire. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Avatar : Lee Chae Rin (CL)
Messages : 90
rps : 0
Date d'inscription : 14/12/2015
avatar
Libertaire
Libertaire
MessageSujet: Im Kaena ✖ « Toujours le poing en l'air pour une vie libertaire. »    Lun 21 Déc - 21:09:54

nom
Im
prénom
 Kaena
âge
25 ans
date & lieu de naissance
19.12.90 à Séoul
nationalité
coréenne
orientation sexuelle
bisexuelle
emploi, études
sans emploi (n'en veut pas)
groupe
 libertaires
avatar
Lee Chae Rin (beautiful CL)
caractère
Kaena est une combattante de tous les fronts. Impliquée dans les petits comme dans les grands combats. Pas ceux des États, la jeune femme n'a pas été en guerre pour son pays. Elle n'est pas allée au combat pour sa nation, elle n'en détruira pas d'autres. Elle se bat pour tous les citoyens du monde, elle refuse les frontières, elle se bat pour les oubliés. Pour les sans papiers à qui on a vendu du rêve à la télé et qu'on renvoie à la misère. Parce que tout le monde n'a pas le droit de rêver. Elle défend les non-privilégiés, les prisonniers condamnés à tord faute d'avoir un bon avocat. Les chômeurs qui jouent tous les jours au jeu de la chance pour savoir si à la prochaine case il se lèveront le matin. Et tant d'autres. Elle n'oublie personne.

Elle est optimiste, voit des solutions là où certains ne voient que des problèmes. La jeune femme est respectueuse et profondément tolérante. Au loin toutes les discriminations, à la poubelle tous les préjugés. La blonde est la définition même de la solidarité et de la générosité. Bénévole, elle réponds toujours présente quand il s'agit de défendre et d'aider les plus faibles, les écorchés de la vie. Activiste, militante, tous les termes sont bon pour la définir. Membre de plusieurs associations, elle soutient toutes les causes perdues. Et va souvent bien trop loin. Elle se dit manifestante, les opposants disent qu'elle propagande. On dit d'elle qu'elle est utopiste, que ses idées sont bien trop extrémistes, trop à gauche. Elle n'aime pas qu'on lui parle politique. Elle est anarchiste.

Et rien ni personne n'ébranlera sa détermination. De nature honnête et diplomate elle viendra régler ses comptes avec calme et sang froid. Parce que prendre en compte tous les avis c'est dans ses principes. C'est une ennemie intelligente qui sait rallier quelqu'un à sa cause. Ou du moins qui parviendra à lui ouvrir les yeux. Kaena est une bonne oratrice à l'âme de leader. Une amie fidèle qui ne pense rarement qu'à elle. Les intérêts des autres avant les siens. Même ceux de parfaits inconnus. Elle est accueillante et bienveillante. Malgré tous les dangers, elle n'hésite pas à prendre des gens en auto stop, à héberger des mal logés, à offrir ses repas.

Elle n'est pas naïve pour autant, elle sait parfaitement reconnaître les gens dans le besoin de ceux qui veulent profiter d'elle. Jamais elle ne se fait avoir faut dire qu'elle est bornée. Elle agit à l'instinct. Ancienne enfant à problèmes, désobéissante elle franchit tous les murs, elle les détruit. Colérique contre le monde et la société elle explose devant l'injustice et l'inégalité. Kaena n'hésite pas à se jeter sur les intolérants pour se battre pour ses idées. Au sens propre comme au sens figuré. Elle respecte tous les points de vues, mais les esprits fermés la mettent hors d'elle. De plus, elle est curieuse voire indiscrète et cherche toujours à savoir de quel côté se place son interlocuteur. Attention.

En résumé, Kaena c'est l'antimilitarisme, l’anti-gouvernement, l'anticapitalisme, l’anti religion, l'évolution, la révolte, l'insoumission, la marginalité, le végétarisme, le féminisme, l'écologisme, la liberté.
histoire
Banlieue grise en plein centre ville, sombre décor pour une vie pas plus illuminée. Un beau chemin éclairé et déjà tout dessiné ne lui était pas destiné. Pas la peine d'y compter, tracer sa propre route au beau milieu de la galère et des HLM voilà ce qui l'attendait. On ne choisit pas sa vie, il y a les privilégiés et il y a les autres. La famille Im avec ses trois enfants, Im Kelan, Im Kaena et Im Kiran, fait parti des autres. Certes il y a toujours pire ailleurs mais il y a souvent beaucoup mieux. Kaena, elle, ne demandait pas beaucoup. Juste ce qu'il faut pour pouvoir vivre avec dignité.


« Kaena, tiens toi debout. »

D'abord ils sont venus pour les meubles. Estimer le prix de leurs biens, chiffrer le coût de leur vie. Lire sur un mobilier la valeur d'un souvenir. Il y a un tiroir cassé, il ne vaut pas grand chose. Il faut le réparer pour pouvoir payer le loyer. Trop tard. Ils ont presque tout pris et sont repartis. En laissant un peu de répit pourtant ils sont revenus, pour les clefs de la porte d'entrée. Avis d'expulsion. Kelan attrapa la main de Kaena, Kaena porta Kiran dans ses bras. La mère ouvrait la marche. Le père négociait pour que sa famille ne se retrouve pas sans foyer. Mais c'est en foyer que les enfants se sont retrouvés pour une durée indéterminée. Jusqu'à ce que les parents soient déterminés à trouver un appartement décent. Comme si ce n'était qu'une question de motivation pour trouver un bon logement. Plutôt une question de temps, de lutte, de combat sans alliés. La famille Im n'est pas de ces familles qui connaissent la bonne personne. Celle qui aide à trouver du travail, celle qui aide à avoir des aides parce qu'elle connaît la loi sur le bout des doigts. Elle est de ces familles qui ne peuvent que compter sur elles mêmes. Les Im comptent, les Im additionnent, les Im calculent. Résultat, les enfants reviennent au cœur des immeubles où on ne chiffre plus les gens.

« Kaena, jamais à genoux. »

On énumère plus les désillusions et les problèmes. C'est l'ennui qui frappe au cœur. Au cœur d'une jeunesse qui perd espoir. Au lycée on en fera rien de Kelan, ni de Kaena d'ailleurs. Début des conflits familiaux. Kiran sera surprotégé pendant que les deux autres seront délaissés. Laissés presque à la rue en récompense à leur manque de reconnaissance d'avoir un nouveau toit même s'ils y sont tous à l'étroit. En bas du HLM il y avait de quoi squatter, pour les enragés, les exclus de la société. Pus de contrainte de propriété privée, plus de préjugés. Plus rien, juste de l'ennui et l'ennui c'est mauvais surtout au fond des quartiers gris. Alors on sombre, alors on fume, alors on se drogue, alors on s'évade, alors on a peur, alors on pense au suicide, alors on créer, alors on crève, alors on aime. Tout avec passion. Alors on rêve. Kelan et Kaena rêvaient révolution, ils rêvaient d'une alternative, ils étaient anarchie. Ils sont anarchie, ils seront toujours anarchie. Le mouvement les sortira tous d'ici. Ce n'est ni le désordre, ni le chaos mais l'ordre absolu. Pas de hiérarchie, refus de vivre à genoux, tous ensemble ils se sont réunis autour de Kelan. Ensemble ils ont créé un fanzine, une presse alternative vendue dans les squats, une revue qui aide au développement d'une contre culture. Tous y parlaient politique, musique, d'art et tant d'autres choses. Les bénéfices étaient reversés à tous ceux qui ne peuvent compter que sur eux même jusqu'à l'annonce de la guerre.

« Kaena, toujours debout, jamais à genoux. »

Guerre à laquelle Im Kelan et Im Kaena ne participeront pas malgré toutes les relances et la déception des parents. Im Kiran, lui n'aura pas le choix. Kiran y restera. Les deux ainés s'en voudront à tout jamais. Si avec le temps les parents leur rendirent petit à petit leur frère, la guerre elle ne fera pas d’exception. Kaena retourna vivre un temps dans la chambre à Kiran. Kelan, lui, se droguait, s'évadait, crevait, aimait toujours plus. Beaucoup plus, beaucoup trop, jusqu'à la fois de trop. Kaena le retrouva dans un sale état, dans un de ces états dont on ne se remet pas. Son père envoya l'ainé en cure de désintoxication. Kaena elle, prit la place de son frère à la tête de la fédération anarchiste et passe le voir tous les jours. « Kelan tu te souviens ? Toujours debout, jamais à genoux. »

derrière l'écran
Ici Amane et si tu cherches bien sur le forum tu pourra en avoir (un peu plus sur moi) en attendant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Im Kaena ✖ « Toujours le poing en l'air pour une vie libertaire. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kuma, pandawa feu niveau 113 (poing enflammé, rhon, rhumes)
» Boulet un jour, boulet toujours ? :O
» toujours pas mon mail de confirmation
» En Pointe Toujours
» Poing Yakadain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New World Disorder  ::  :: L'IDENTIFICATION :: DOSSIERS :: DOSSIERS VALIDES-