AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 

 I found you { Joohee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Avatar : jung jessica
Messages : 43
rps : 0
Date d'inscription : 05/01/2016
avatar
Conservateur
Conservateur
MessageSujet: I found you { Joohee    Mar 12 Jan - 20:16:12

Elle hésita pour la énième fois, restant immobile, le regard perdu dans la rue qui s’étendait en face d’elle. Une rue qui lui paraissait interminable et pourtant, elle n’était pas sûre de vouloir aller jusqu’au bout. Nayoung se dit une nouvelle fois que c’était une mauvaise idée, qu’elle avait entendu certaines rumeurs et que, bien qu’elle avait souhaité ne pas y faire attention, elle ne pouvait pas s’empêcher de les entendre à nouveau, murmurées, dans sa tête. Elle ferma les yeux, compta jusqu’à trois et soupira un grand coup avant de reprendre la marche. Elle n’était pas dans une de ces nombreuses paires hautes perchées mais avait opté pour des baskets blanches et colorées afin d’avoir un meilleur équilibre et courir si jamais il lui arrivait quelque chose. Face à cette pensée, elle se trouva aussitôt stupide, comme si de vieux - et pourtant pas si vieux - réflexes lui restaient en mémoire alors qu’elle essayait de tout faire pour oublier. C’était une partie d’elle que Nayoung détestait et que la coréenne préférait garder secrète.

Elle se positionna devant le bar en question. Le Rade disait-on. Elle n’était pas vraiment sûre de ce qu’elle faisait mais en pensant à son amie perdue, elle savait qu’elle ne pouvait pas faire marche arrière. Elle franchit la porte de ce bar dans lequel elle n’avait aucune intention d’être et avança vers le bar pour se trouver un tabouret de libre. Les gens, sans doute des habitués, la dévisageaient ainsi que le personnel. Après tout elle était une étrangère pour les gens vivants dans ce quartier, elle n’avait rien à faire ici. Elle devrait partir, rentrer chez elle et tout oublier, encore une fois. Mais elle ne pouvait pas abandonner son amie. Elle se devait de la protéger, d’être présente pour elle où elle se sentirait coupable, sans même savoir pourquoi. Après tout, elles étaient amies. Elle voulait simplement avoir de ses nouvelles, savoir qu’elle ne faisait rien de bien méchant là où elle se trouvait. Nayoung avait beau se voiler la face, elle ne pouvait pas nier l’évidence et ses doutes continuaient d’accroître en elle. Et pourtant elle continuait de croire en son amie, elle continuait de penser qu’elle pourrait la sauver.

Le barman s’approcha enfin, voyant la jeune femme toujours seule et sans doute perdue, cette dernière commanda alors un cocktail, ne souhaitant pas se montrer perdue au point de prendre une boisson non alcoolisée. Elle pouvait faire princesse, mais en aucune façon c’était une demoiselle en détresse. Aussi tard qu’il était, c’était presque inscrit dans les codes de bonne conduite en société qu’il fallait prendre une boisson alcoolisé, sauf si l’on était enceinte, bien sûr. Ce qui était loin d’être le cas pour la jeune femme. Nayoung scanna la salle d’un regard incertain, elle ne savait même pas pourquoi elle était venue ici pour la trouver alors qu’elle pourrait être n’importe où. Mais elle voulait tenter sa chance, elle risquait une de ses nuits de sommeil, qui était le secret de sa beauté, pour son amie et elle était prête à supprimer plusieurs nuits pour courir dans les rues où elle pourrait trouver Joohee. La jeune femme ouvrit son gilet blanc, laissant se dévoiler un t-shit noir avec un logo coloré dessous. Elle était même pas maquillée et abordait donc un air fatigué sur le visage. Ce n’était pas dans ses habitudes, elle qui ne sortait jamais sans être sûre qu’elle était au top de son élégance et pourtant, elle avait fait l’impasse pour cette fois-ci.

Plusieurs minutes passaient, toujours pas de traces d’elle. Nayoung perdait espoir, elle savait que ses chances pour qu’elle la trouve ici et maintenant étaient proches de zéro. Elle finit rapidement les dernières gorgées de son verre avant de faire un dernier tour de la salle, remplie de personnes diverses, de façon discrète dans un ultime espoir de voir un visage connu. Alors qu’elle poussa un dernier soupir et qu’elle atteignit la porte d’entrée, elle aperçut du coin de l’oeil cette tête familière. Joohee. Elle fit aussitôt demi-tour, bousculant deux trois personnes au passage et attrapa le bras de celle qu’elle pensait être son amie. « Joohee, je t’ai trouvée, enfin. » Elle tira la jeune femme contre elle, dans une étreinte qu’elle n’était pas prête de lâcher.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : kim seolhyun (aoa)
Messages : 45
rps : 3
Date d'inscription : 06/01/2016
avatar
Enragé
Enragé
MessageSujet: Re: I found you { Joohee    Jeu 14 Jan - 4:02:52

miss blunder
tenue + Ces hommes l’amusaient, si faible face à elle. Elle ne pouvait s’estimer que meilleure face à eux. C’était peut-être elle qui, pour l’argent, devait se déshabiller, danser selon leurs envies, mais elle n’était certainement pas qui s’affaiblissait devant l’autre sexe. Ils mourraient d’envie de la toucher, dépensant leurs argents au gré des envies de la danseuse, pensant que cela ne venaient que leurs initiatives. Mais non, c’était elle qui susurrait à leur oreille de boire un autre verre, de prendre une nouvelle bouteille afin qu’elle puisse se joindre à eux. Et ces rapprochements officiellement interdits et désapprouvés par le club afin de montrer patte blanche – même s’il, comme le disait son patron, n’avait rien à prouver à personne – ils étaient fortement conseillés en coulisse. Cela rapportait plus d’argent et fidélisait la clientèle. Joo Hee n’y voyait là qu’un moyen de rapporter plus d’argent et cela ne la dérangeait pas plus que ça de vendre son corps pour quelques heures par semaine. Tant qu’elle garde le contrôle, ce qui était toujours le cas vu le taux d’alcool dans les veines des hommes qui étaient ses clients.

Elle n’avait pas fini après minuit ce jour-ci, finissant plus tôt pour avoir travaillé toute la journée. Soufflant devant son miroir, elle regardait du coin de l’œil les autres filles se préparer pour travailler toute la nuit. Elle ne compatissait pas, personne ne compatissait ici. Et les autres employés du club n’étaient bons que pour les observer de loin, certains rougissant au moindre regard que leur lançaient quelques danseuses. Pathétique aux yeux de la coréenne. Si d’habitude elle filait soit chez elle, soit en mission pour les enragés quand il y avait besoin, ce soir néanmoins elle avait envie de contact avec si possible des hommes n’ayant pas l’âge de son père ou de son grand-père. Et si elle ne trouvait pas un homme assez satisfaisant, elle irait voir Crane qui avait sa boutique et son logement non loin du Rade.

Marchant le long des rues jusqu’à l’endroit désiré, elle ignora froidement certains hommes qui se retournaient et offrit même un regard glaçant à une voiture qui venait de la klaxonner et qui commençait à s’arrêter avant de repartir bien vite en remarquant son regard meurtrier. Elle allait arriver au Rade avec une simple envie de casser des dents et briser des doigts si ça continuait. Elle n’avait toujours pas oublié son entrevue avec Jae Duk, sa dernière mission sous la surveillance de Kaoru, ni même les trop nombreuses – à son goût – rencontres qu’elle avait eu avec Jun. Surtout la dernière où elle s’était sentie désarmé et impuissante. Chassant ses souvenirs, elle poussa finalement quelques minutes plus tard la porte du Rade. Il lui fallut à peine quelques secondes pour qu’un groupe d’hommes l’invite à leur table. Les rejoignant, elle but un verre avec eux avant de se désintéresser du groupe au bout d’une dizaine de minutes, s’éloignant sans explication.

Et quand elle sentie une pression sur son bras alors qu’elle se rendait dans un coin moins peuplé, elle crut pendant un moment que c’était un type de la tablée qu’elle venait de quitter et s’apprêta à le gifler. Sauf que non, elle se figea en reconnaissant la demoiselle qui exprima son soulagement de la voir avant qu’elle ne vienne la prendre dans ses bras. Nayoung. Le contact physique qu’elle lui infligea la raidit dans l’immédiat avant qu’elle ne réagisse quelques secondes plus tard, la repoussant, un air furieux sur le visage. « Non mais je peux savoir ce qui te prend ? » siffla-t-elle, mécontente. Elle jeta des regards autour d’elles, se demandant si Jun était présent pour une possible réunion d’anciens académiciens qu’elle n’avait pas du tout désirée avant de reporter son attention sur la jeune femme. « Qu’est-ce que tu fais là ? Et qu’est-ce que tu veux ? » demanda-t-elle, froidement, peu encline à montrer autant de joie qu’elle de la revoir. Elle se souvenait d’elle bien sûr, de leur passé commun, mais tout ça, justement, elle n’en voulait plus. C’était direction la poubelle et elle ne désirait plus rien avoir affaire avec ce passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : jung jessica
Messages : 43
rps : 0
Date d'inscription : 05/01/2016
avatar
Conservateur
Conservateur
MessageSujet: Re: I found you { Joohee    Sam 23 Jan - 19:26:36

Ça faisait mal. C’était très douloureux. Pourtant ce n’était rien de physique, mais c’était ce qui rendait la souffrance encore plus insoutenable. Si elle avait su elle serait restée dans son petit appartement vide, bien trop grand pour elle, toute seule, et qui commençait à sentir de le renfermé. Peut-être que son lit sonnait bien mieux en ce moment que de traîner dans un bar miteux dont la moitié des clients la regardaient de travers alors que l’autre moitié l’observait comme si elle n’était qu’une petite brebis sans défense qui s’était perdue dans la taverne aux loups. Elle pouvait très bien se voir en ce moment même sous sa couette bien moelleuse est tellement épaisse qu’elle pouvait très facilement s’étouffer dedans pendant son sommeil. Mais peut-être que ce n’était pas une bonne idée non plus. Peut-être qu’elle aurait dû tirer un trait sur la demoiselle qui l’avait rejetée comme elle avait tiré un trait sur tout ce qu’il s’était passé pendant les derniers mois. Après tout, c’était Nayoung qui voulait tout oublier, c’était elle qui niait ce passé désastreux jusqu’à vraiment l’enfouir dans son subconscient alors peut-être aurait-elle du faire de même avec Joohee. Car, mon Dieu, ce qu’elle souffrait. Le rejet et les mots de l’enragée avaient arrêté tous les espoirs qu’elle avait osé avoir. Elle avait l’impression qu’on venait de la poignarder dans la poitrine et, plus précisément, au coeur. Elle se sentait stupide, inutile et complètement perdue. Des doutes s’étaient emparés d’elle, la laissant seule et sans défense. Mais que pouvait-elle lui dire ? Ce n’était pas comme si elle pouvait obliger une personne à l’apprécier, à l’aimer à nouveau, malgré ce qu’elles partageaient avant.
La pensée qui disait que, peut-être, Joohee voulait passer à autre chose après ces plusieurs mois chaotiques avait fait une petit apparition dans la tête de la jeune coréenne, mais elle l’avait aussi rapidement chassée. Le rejet restait pourtant bien présent, elle ne pouvait pas le nier. Si Nayoung avait assez de courage en elle, elle aurait pris son poing droit pour aller faire connaissance avec la joue droite son (ex)-amie.

Elle lui en voulut tellement pensant une petite seconde pour ce rejet, mais continuait de sourire tout de même.

Elle ne savait pas où se mettre, elle savait très bien qu’elle n’allait pas être accueillie à bras ouverts, mais elle n’avait pas pensé au fait qu’elle serait laissé sur le côté, seule, alors elle n’avait pas réfléchit à ce qu’elle ferait après avoir retrouvé son amie. Et pour l’instant, tout ce qu’elle faisait était de la regarder avec un air tendre, cachant la peine et la douleur qu’elle ressentait. « Tu m’as manqué, tu sais. » Lâcha-t-elle, têtue. Elle agissait comme si elle ne venait pas de se faire rejeter la minute d’avant, elle s’en fichait bien. Elle avait fait tout ce chemin pour son amie, elle ne voulait pas repartir bredouille. « Je suis venue pour toi. Je te cherchais. Après tout je crois qu’on ne s’est pas revue depuis… » Depuis la guerre. Mais c’était un sujet bien trop tabou pour que la jeune fille coquette puisse le mentionner. « Depuis plusieurs mois. » Finit-elle dans un sourire innocent. Quelle guerre ? Quelle académie ? Elle avait perdu sept mois de sa vie dans un pensionnat qu’elle n’aimait pas et c’était tout. « Depuis qu’on est sorties de ce pensionnat en fait. »

Nayoung tendit le bras afin d’attraper la main de sa partenaire, comme elle avait l’habitude de le faire avec son entourage proche. Mais elle hésita au dernier moment, gênée et effrayée de se faire à nouveau rejeter. « Tu dois être occupée depuis le temps, c’est peut-être pour ça qu’on a pas pu se revoir. Avec ton… boulot… » Encore une fois, elle ne voulait pas avancer trop loin dans ses propos, sachant parfaitement ce que faisaient les gens de sa communauté, les autres enragés. Mais jouer à l’autruche et faire l’idiote qui ne comprend rien était tellement plus tentant.


[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : kim seolhyun (aoa)
Messages : 45
rps : 3
Date d'inscription : 06/01/2016
avatar
Enragé
Enragé
MessageSujet: Re: I found you { Joohee    Ven 26 Fév - 19:23:17

Elle n’en revenait pas de la voir ici. Joohee aurait pensé ne jamais revoir Nayoung.  Et surtout pas ici, dans cet endroit. Le Rade était le repère des enragés et voir une conservatrice ici n’était pas vraiment des plus courants. Elle savait que la plupart des personnes qu’elle avait connu avant et pendant la guerre, d’anciens académiciens pour la plupart, étaient chez les engagés ou bien les conservateurs et ça l’arrangeait. Elle n’avait plus besoin de faire face à son passé en regardant ces personnes. Et n’en avait de toute façon pas envie. Déjà que Jun s’accrochait d’une façon qui la dérangeait au plus haut point, si Nayoung s’y mettait, elle allait finir par éliminer toutes personnes appartenant à son passé pour ne plus avoir affaire à ce problème. La jeune femme n’avait pas tardé à repousser celle qui à ses yeux était son ancienne amie. Elle ne supportait pas qu’on la touche, hormis à son boulot où elle l’autorisait vaguement. Ça la fichait mal de repousser des clients en effet, surtout si ceux-ci payaient bien. La fixant de son regard habituellement froid, bien qu’un peu surprise par la situation, elle voulut savoir pourquoi elle était ici. Et plus vite viendrait la réponse, plus tôt la demoiselle pourrait partir, loin de sa vue. Comment avait-elle su qu’elle était ici d’abord ? Jun avait peut-être craché l’information, ça ne l’étonnerait pas.

Nayoung semblait surprise par son attitude, blessée même. Joohee avait du mal à reconnaitre des émotions qu’elle ne ressentait pas ou alors très peu. C’était compliqué pour elle de comprendre les sentiments des autres, mais au final elle se fichait souvent royalement de ce qu’ils pouvaient éprouver. Finalement la surprise passée, l’ancienne académicienne reprit la parole et ses mots ne firent ni chaud ni froid à la danseuse. « Et ? » Elle n’avait pas que ça à faire que de l’écouter. Enfin actuellement si, mais elle n’en avait surtout pas envie. En effet, leur dernière rencontre remontait à assez loin. Depuis qu’elle avait changé. Elle ne ressemblait plus à la gamine qu’avait connue Nayoung et elle comptait bien le lui montrer même si cette dernière l’avait sans doute déjà constaté. « Ouais depuis la fin de la guerre quoi. » Elle avait remarqué que son ancienne amie tournait autour du pot, qu’elle hésitait à mentionner certains sujets, préférant les contourner, les masquer. « Un pensionnant hein ? L’académie. Tu peux le dire, vu que tu sembles si désireuse de vouloir renouer le lien avec le passé autant dire les choses telles qu’elles étaient. » souffla-t-elle, agacée d’y penser. « Autant te le dire tout de suite, ce passé n’existe plus et si tu tiens à me le coller trop souvent sous le nez je vais t’en faire passer l’envie. » siffla-t-elle.

Son geste de la main ne passa pas inaperçue à ses yeux et elle recula, grinçant des dents. Comme un chien, prête à montrer les crocs. Néanmoins son hésitation constante à nommer les choses comme elles sont la fit sourire ironiquement. « Mon boulot. Tu parles duquel ? Celui où je danse pour des mecs en manque ou celui où j’élimine des cibles dérangeantes ? En effet je suis occupée. J’imagine que, à toi, tes journées ne doivent pas être trop chargées hein ? » Elle avait une vision assez générale des conservateurs. Et autant le dire, assez négatives, ils étaient trop mous, trop naïfs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I found you { Joohee    

Revenir en haut Aller en bas
 

I found you { Joohee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» erreur lockon 1.1 not found
» Graphic device(s) not found in database
» Mahory, jeune panda feu : 12 pa, 1/2 cc
» [RESOLU] Installer opennab probleme
» Chocolate Doom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New World Disorder  ::  :: Yongsan-gu :: Le Rade-