AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 

 An Unexpected Meeting

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité
MessageSujet: An Unexpected Meeting    Mar 12 Jan - 15:07:44


An Unexpected Meeting

Arrivés à l’accueil, une présence interpella l'ex-soldat qui laisse la danseuse fouiller dans son sac le temps qu'il accueille ce nouveau client. «  Bonsoir, que puis... » L'instant d'après, un violent crochet du droit rencontra sa mâchoire...
Joo Hee  & Jun

Quartier de Yongsan-Gu, le jour avait déjà commencé à décliner en cette fin d'après-midi hivernale. Un client venant tout juste de quitter le salon, ravi que la séance de torture volontaire soit terminée.  Bien que le temps hésitait déjà entre chien et loup, ce n'est pas pour autant que la journée de Crane était terminée. En effet, un dernier rendez-vous était annoté dans l'agenda du tatoueur qui caressait distraitement la fourrure sombre de Seth tout en  consultant également ceux du lendemain. Le ronronnement régulier caresse délicieusement ses sens et lui conférait une pernicieuse envie à sa tête de dodeliner, avant de finalement se poser sur le dossier du fauteuil où il s'était installé pour un repos bien mérité. Mais Ryong chasse cette pensée paresseuse d'un vague geste de la main avant de faire redescendre la peluche sombre de son perchoir. À nouveau debout, son regard s'échoua sur l'horloge ressemblant fortement à celles mollement échouées dans La Persistance de la mémoire de Dali, artiste très estimé par le tatoueur qui a toujours eu un faible pour les artistes torturés.

Tient, la jeune femme semblait en retard, enfin, ce n'est pas comme si c'était une première avec elle, une sale manie qui l'amuse au plus haut point, incorrigible. Mais qu'elle fasse, il aurait bien des manières de se venger de cette pique détournée. Installé dans l'un des fauteuils de la salle d'attente cosy, des bruits de finissent par se faire entendre. Enfin, il n'était pas trop tôt. Un léger sourire en coin étira les lèvres de l'ex-soldat, tandis que ses bras se croisaient contre sa poitrine.«  Ce n'est pas trop tôt, tu aimes toujours autant te faire désirer Joo Hee. » Commenta-t-il à son arrivée, non sans appuyer l'avant dernier mot de cette prise de parole mi amusée mi agacée. Il répugnait à frapper les femmes, mais certaines de ces créatures en profitaient résolument trop... En parlant de  créature, ce fut ce moment là que choisi le monarque revêtit d'une cape noire des lieux de se presser contre le mollet de la danseuse, quémandant avec force caresses et attentions. Certains n'étaient pas du genre regardant sur l'heure, tout du moins, lorsque cela ne concerne pas la sacro-sainte heure du repas, le gentil pacha se muant en un fauve affamé.

Les retrouvailles câlines terminées et  les effusions passées la séance pouvait enfin commencer. Taciturne, comme à son habitude, la main de l'homme ne fit que se tendre devant lui en une invitation muette à prendre la tête pour la jeune femme. Arrivés à bon port, Crane se laissa choir sur un siège confortable, préférant la position assise pour préparer ses encres et son matériel. Ce ne fut qu'une fois installé à genoux devant la demoiselle qu'il reprit la parole alors qu'il s’affairait à tracer quelques repères sur la peau encore immaculée de sa cuisse. « Sérieusement, arriver une fois à l'heure, ce serait trop te demander ? Je sais bien que tu prends un malin plaisir à me faire mariner dans mon jus, mais méfies-toi. Un jour, je ne serais peut-être pas d'aussi bonne humeur et ton charmant visage se retrouver avec une marque. Enfin, une chance pour toi que je ne frappe pas les femmes, tout du moins, il me faut un certain degré d'énervement... » Mise au point terminée, il put enfin se mettre au travail, non sans laisser un sourire en coin orner ses lèvres. La situation vue d'un point de vue extérieur pouvant sembler plus ou moins obscène. Mais penser pareille chose serait insulter la conscience professionnelle de Ryong qui n'aurait jamais eu l'idée de ramener une conquête sur son lieu de travail. Après, l'arrière-cour...c'était une autre histoire.

La pièce n'étant guère de grande taille, en fait relativement discrète, un « Love & Hate » n'avait guère mit de temps à se nicher à l'intérieur de la cuisse gauche de Joo Hee. Une nouvelle parure sulfureuse qui ne manquerait pas de subversivement échauder les esprit des client du club où évolue la danseuse. Méfait  commit, il tapote sur la cuisse épargnée et se relève avant d'aller chercher de quoi désinfecter . Appliqué, il recouvre ensuite le tatouage d'un pansement qui lui rappelait ceux qu'il utilisait jadis à l'armée, permettant de laisser respirer l'épiderme, tout en étant assez absorbant pour parer à tout rejet d'encre et de lymphe. Tâche accomplie, il se releva à nouveau tout en tendant la main à la jeune femme. «  Mademoiselle, si vous me permettez de vous reconduire jusqu'à l’accueil. Espérons que vous aurez l’acompte dans son intégralité cette fois. » Crane faisant référence à la première visite de Joo Hee dans son salon, l’Ouroboros siégeant sur le bas de son dos ayant été payé en partie de sa personne dans l'appartement du tatoueur, un arrangement à l’amiable si on peut dire.

Arrivés à l’accueil, une présence interpella l'ex-soldat qui laisse la danseuse fouiller dans son sac le temps qu'il accueille ce nouveau client. «  Bonsoir, que puis... » L'instant d'après, un violent crochet du droit rencontra sa mâchoire...


Revenir en haut Aller en bas
Avatar : Im Jae Beom ; JB (GOT7)
Messages : 35
rps : 2
Date d'inscription : 23/12/2015
avatar
Libertaire
Libertaire
MessageSujet: Re: An Unexpected Meeting    Ven 15 Jan - 19:38:59

Ce n’était plus cette habituelle expression joyeuse et un tantinet insouciante qui se dépeignait sur le visage de Jun. La pupille froide, le jeune homme avançait le poing serré, les talons frappant au sol, épaules crispées, lèvres tremblantes et serrées. Les pensées à mille à l’heure tambourinaient dans sa tête, se figeant tantôt. Devait-il vraiment y aller ? Ne serait-il pas plus sage de s’arrêter, de faire demi-tour, de se défouler, de se laisser le temps de réfléchir pour ensuite tenter de mettre les choses au clair ? Son corps semblait pourtant à lui seul avoir pris la décision, sans que sa raison n’ait le moindre mot à y redire.

A quoi bon faire appel à des détectives ou traquer lui-même Joo Hee quand des connaissances croyaient bon de lui rendre compte des moindres faits et gestes de la jeune femme, dès qu’ils avaient une piste ou une intuition ? Bien sûr, Jun voulait avoir de ses nouvelles, pour mieux savoir ce qu’elle faisait. Il ne se mentait pas ; il était jaloux, et savoir la jeune femme en compagnie d’autres hommes avait vite fait de lui hérisser le poil. Apprendre qu’elle travaillait dans un club de strip-tease avait été un coup dur… Mais ça ne signifiait pas grand-chose, hein ? Après tout, toutes les danseuses n’offraient pas de services supplémentaires. Mais entendre dire qu’elle fréquentait un autre type que lui – un enragé à forte raison, et pas de manière purement platonique, c’était autrement plus douloureux. Peut-être aurait-il préféré ne pas le savoir.

A vue des dernières fois où il avait rencontré sa belle, l’idée de commencer à faire le deuil de leur relation avait commencé à poindre le bout de son nez. Tout doucement. La pensée était là sans être là, plus comme une supposition, une idée lointaine. Mais pile quand il commençait à y songer de façon un peu plus aboutie, la nouvelle tombait, le ramenant à la réalité ; il n’était pas encore prêt. Tout du moins, toute la colère qu’il pouvait ressentir en cet instant même lui rappelait qu’il tenait encore trop à Joo Hee pour la laisser filer dans les bras du premier venu.

Les portes du Vanities furent rapidement franchies. Personne. Jun n’éleva pas la voix, croyant bon de se rendre directement dans la salle où le tenancier tatouait ses clients. Il longea le corridor en silence, suivant le son régulier. Il jeta un coup d’œil rapide dans la petite pièce… Où était allongée Joo Hee, jambes écartées, d’où émergeait une touffe de cheveux, que Jun identifia comme celle du tatoueur. Crane, l’enragé en question. Il n’en fallut pas davantage. Et quand bien même cette scène pouvait porter à confusion, peut importait : de toutes façons, il savait que c’était lui, son amant.

Retour dans la salle d’accueil. Jun attendit le retour du couple, longeant les murs des yeux, sans vraiment porter attention à ce qu’il voyait pour autant. Quand l’écho de pas se fit entendre, l’ancien académicien fit volteface, voyant Crane s’approcher pour lui demander ce qu’il désirait. Tout du moins, c’est ce qu’il supposait : le poing droit de Jun partit trop rapidement pour laisser le tatoueur terminer, s’abattant violement sur la joue gauche de ce dernier. L’enragé basculant, Jun le saisit au col d’un geste vif, hésita un instant et… Hah, tant qu’à y être : il leva un genou, assenant un coup d’honneur entre les cuisses du tatoueur. Le relâchant, ce fut cette fois sur Joo Hee que se porta son regard. Un regard plein d’amertume, de colère. Et de tristesse aussi, il fallait bien l’avouer. Il ouvrit la bouche, presque prêt à lui demander pourquoi elle faisait ça… Mais pour lui avoir déjà demandé, il connaissait déjà la réponse. Il soupira, secoua la tête. « Nan. J’ai rien à t’dire en fait. » trancha-t-il sèchement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : kim seolhyun (aoa)
Messages : 45
rps : 3
Date d'inscription : 06/01/2016
avatar
Enragé
Enragé
MessageSujet: Re: An Unexpected Meeting    Mer 27 Jan - 22:20:58

tenue + Joo Hee connaissait la politesse, elle y avait été confrontée à l’académie et peu de temps avant qu’elle ne la quitte, certains de ses professeurs avaient réussi à lui soutirer quelques formules, les plus basiques mais qui ne sortaient pas automatiquement de sa bouche comme pour la plupart des gens. Jun y avait été pour beaucoup à l’époque, mais celle-ci était désormais révolue. La politesse ne servait à rien selon elle, pourquoi s’y obliger si ce n’était même pas sincère ? Et dans sa politesse vite oubliée, il y avait également le bon soin d’arriver à l’heure aux rendez-vous. Quand il ne s’agissait pas de missions pour l’assassin qu’elle était ou bien ses horaires de travail, la danseuse n’en avait rien à faire. Néanmoins en jetant un coup d’œil à l’horloge accrochée au mur de son appartement, la demoiselle se décida à se lever. Elle était déjà en retard, mais qu’importe et puis Crane avait l’habitude. Elle comptait se faire tatouer de nouveau la peau aujourd’hui, elle avait pris pleinement conscience que son corps lui appartenait à elle, qu’importe les regards, les remarques, elle n’avait de compte à rendre à personne, surtout pas un homme et surtout pas à Jun qui l’agaçait remarquablement ces dernières semaines.

Finalement il ne lui fallut même pas plus de dix minutes pour arriver, elle aurait presque pu arriver à l’heure si elle ne s’était pas décidée à partir une quinzaine de minutes après l’heure prévue. Poussant la porte de l’établissement, elle fut accueillie par Ryong qui semblait l’attendre, assez serein. Sa remarque lui fit tourner la tête, l’enragé lui offrit un regard sans émotion apparente, ne prenant pas la peine de répondre. Elle se contenta de hausser les épaules, lâchant un simple « Mh. » avant de se baisser pour caresser le félin qui s’était collé contre sa jambe. Elle aimait bien les animaux, ils n’étaient pas aussi agaçants que le genre humain ou du moins pas de la même façon. Se redressant, elle leva les yeux sur le tatoueur qu’elle commençait à plutôt bien connaître depuis sa première visite dans sa boutique. Il n’était pas le genre d’hommes qui l’exaspérait. Joo Hee suivit le garçon jusqu’à la pièce où sa peau se retrouvera habillée d’encre de nouveau. S’asseyant sur la table de tatouage, elle enleva tranquillement son jean sans gêne aucune pour permettre à Ryong de faire les tracés correctement sur sa peau. La demoiselle écarta légèrement les cuisses, reposant ses mains derrière elle pour se soutenir et laissa ses yeux voguer dans la pièce.

Elle baissa à peine les yeux pour regarder le tatoueur qui s’adressait de nouveau à elle. Ses lèvres s’étirèrent dans un sourire hautain à sa menace. Menace qu’elle ne prenait pas au sérieux et dont elle se fichait royalement. Elle avait beau l’apprécier, il ne lui faisait pas peur et elle n’hésiterait pas un seul instant à lui rendre coup pour coup. « Arrête, tu m’fais peur. » lâcha-t-elle, la voix condescendante, un rire au bord des lèvres avant de rajouter. « Frappes-moi et tu recevras le double. » Néanmoins un peu plus intéressée par la suite, elle se redressa légèrement et pencha la tête pour le regarder, lâchant son air hautain pour la provocation. « Et il faut que je fasse quoi pour réellement t’énerver ? » demanda-t-elle en se mordant la lèvre. Les hommes s’énervaient si facilement, tout comme l’excitation qui était si facile à déclencher chez eux. Cependant la danseuse n’était pas maître de sa colère également, il était même plutôt facile de la mettre dans un état de haine si avancée qu’elle en devenait rapidement violente.

Durant tout le temps du tatouage, la demoiselle ne lâcha pas un seul mot, la douleur était là, mais trop minime pour qu’elle ne daigne à ouvrir la bouche. Elle serra néanmoins une ou deux fois les dents quand l’aiguille de Crane se faisait insistante sur certains points plus sensibles. Ce fut plus rapide que le premier qu’il lui avait fait. Une fois finie, elle se redressa sur les coudes, le laissant finir son travail avant de se relever, observant le travail. Love & Hate. Une émotion reliée à une autre, elle avait connu la première avant que cette dernière ne se transforme en la deuxième pour une certaine personne. Au moins ça lui rappelait ces futures intentions concernant son ex-petit-ami. En tout cas c'était du très bon travail comme à chaque fois. Se rhabillant, elle se résigna à prendre sa main, laissant un sourire minime orner ses lèvres à l’évocation de sa première visite ici. L’arrangement qu’elle lui avait alors proposé à l’époque ne l’avait pas dérangé, si bien qu’ils se voyaient désormais de temps en temps pour succomber au plaisir de la chair quand l’envie leur prenait.

Le regard dans son sac, elle ne fit pas attention à la personne qui se trouvait à l’accueil jusqu’à reconnaître un bruit de coup, elle s’écarta à temps pour ne pas se faire embarquer dans la violente empoignade. Joo Hee resta interdite quand elle reconnut Jun frapper Ryong. Une fois fait, il releva les yeux vers elle et lui lança un regard rempli d’émotions qu’elle avait abandonné depuis un temps. Elle reconnut néanmoins la colère. L’enragé haussa simplement un sourcil, l’air hautaine, son visage ne refléta pas la surprise que lui valut cette rencontre. Alors quoi, il la suivait jusqu’ici maintenant ? Sa voix sèche à son égard ne lui fit ni chaud ni froid. Elle hésita entre la violente réaction que son visage faisait généralement naître en elle, mais elle pencha plutôt pour la provocation. « Vraiment ? Alors tu es juste venu jusqu’ici pour me montrer que tu es un vrai mec mh ? » demanda-t-elle, la voix lascive, avançant d’un pas vers lui. « Waouh je suis vraiment impressionnée, tu me donnerais presque envie d’écarter les cuisses avec toute cette testostérone. Tellement excitant. » souffla-t-elle avant de finalement jeter un regard à Crane qui venait de se prendre deux mauvais coups. Son regard passa de nouveau sur Jun, se faisant plus mauvais. « Tu veux quoi ? Je te vois beaucoup trop en ce moment. » dit-elle, agacée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Invité
MessageSujet: Re: An Unexpected Meeting    Dim 7 Fév - 15:10:10


An Unexpected Meeting

«C 'est un salon de tatouage ici pas O.K. Corral et je te serrai gré de ne plus jamais reposer un seul pied ici... Sinon j'ai un SIGP226  qui se fera une joie de s'éveiller et de faire retomber ton humeur électrique. »
Joo Hee  & Jun

Ah les retardataires, la plaie de ce monde... Enfin, Ryong n'avait eu qu'à attendre une dizaines de minutes supplémentaires. Un retard acceptable qu'il était prêt à laisser passer pour une belle créature aux courbes agréables. Pour sûr qu'il n'aurait pas fait preuve de tant d'indulgence avec un mâle, injuste ? La vie n'est qu'injustice, bienvenue dans la réalité. Comme à son habitude Joo Hee n'était pas particulièrement bavarde. En fait, la jeune femme semblait le devenir que lorsqu’elle était en proie à de fortes émotions. Enfin, il n'était pas là pour faire de la psychologie, il voyait bien suffisamment de cas comme ça passer la porte de son shop comme ça.

Concentré sur la prise de repères et d'un premier croquis tracé à main levé afin de palier à toute erreur, la jeune femme sorti les griffes après les paroles du tatoueur au sujet d'une marque sur son charmant faciès. « Arrête, tu m'fais peur » Un rire s'étranglant presque dans la gorge de l'assassin.« Frappes-moi et tu recevras le double. » Cette fois-ci, ce fut le décoloré qui dut se retenir de rire. Bien que répudiant à frapper les femmes, ce n'est pas pour autant qu'il se laisserait frapper en toute impunité. Si forte qu'elle est, une femme restera une femme, créature désavantagée de naissance par la nature. Enfin ce n'est pas comme si c'était une nouveauté que la jeune femme faisait dans la provocation et la rage permanente. Une crise d’adolescent à retardement qui finirait bien par passer à l'avis du tatoueur. Et voilà qu'il se remettait à faire le psychanalyste, décidément.

Ce fut Joo Hee qui le sortit de ses considérations, le provoquant d'un  regard appuyé.  « Et il faut que je fasse quoi pour réellement t’énerver ? »  Crane lâcha un instant son œuvre des yeux et releva son stylo. Chose faite, il put poser ses prunelles vides et anciennement concentrées sur elle sans se déparer de son calme habituel. « Pourquoi te le dirais-je ? … Tu sais bien que ce genre de jeu ne m'amuse guère Joo Hee. Mais pour tout de même te fournir une réponse satisfaisante et avoir l’assurance de ne pas être à nouveau perturbé dans mon travail.... Rien, absolument rien de ta part ne pourrait réellement m'énerver, je ne fourni que rarement aux gens les outils pour le faire. Toujours aussi teigneuse hein, méfies-toi tout de même, nous finissons toujours par tomber sur plus fort ou plus con que nous, et là, ça sent généralement assez mauvais à ce moment là pour notre matricule. Enfin, fais-en ce que tu veux, moi, j'ai un tatouage à finir. »

Voici la raison pour laquelle Ryong était parvenu à côtoyer depuis aussi longtemps la belle danseuse au caractère enflammé, son calme olympien. Bien trop de gens se sentaient agressés, à juste titre, par les provocations de la furie, lui, se contentait de laisser glisser et tout se passait très bien .  Enfin, il put se mettre au travail et passer à l'encrage de ces lettres parlant pour la jeune femme. Montre moi ton tatouage et je te dirais qui tu es, un adage tellement vrai... Les gens sont prévisibles et faciles à lire, comment voulez vous ne pas faire de la philosophie de comptoir après cela ? Finalement il aurait du faire psy, ouais, sûrement.

Le lettrage recouvert d'un pansement, ils allaient pouvoir procéder au paiement à l’accueil du salon. Toutefois, tout ne se passa pas comme prévu lorsque Ryong vint s’enquérir des demandes d'un nouveau client qui s'avéra n'en être aucunement un. Un crochet avait violemment rencontré le visage du tatoueur avant qu'un perfide coup de genou ne finisse de l'achever. Plié en deux, il cracha son fiel, tentant de se remettre le plus rapidement possible, mais la suite de la scène valait le coup d’œil, digne d'une sitcom pour ados boutonneux . « Nan. J'ai rien à t'dire en fait. » Tout ça pour ça ? Enfin, les éclairements n'allait pas tarder à venir par l’intervention de la danseuse, vraisemblablement ravie, ironie bien évidemment, de voir ce malappris ici.

« Vraiment ? Alors tu es juste venu jusqu’ici pour me montrer que tu es un vrai mec mh ? »
Lui avait-elle demandé d'une voix qui se voulait lascive tut en avançant vers le nouveau venu. « Waouh je suis vraiment impressionnée, tu me donnerais presque envie d’écarter les cuisses avec toute cette testostérone. Tellement excitant. » En même temps, écarter les cuisses n'était pas si difficile que cela pour elle, enfin, Ryong se retint bien d'exprimer sa pensée tout haut. Il peinait déjà bien assez comme ça à ne pas éclater de rire devant le ridicule de la scène, la réaction de ces deux exs amants, ils l'étaient c'était une certitude, était impayable. Il en oubliait même la douleur occasionnée par les coups de cet hurluberlu sorti de nul part. « Tu veux quoi ? Je te vois beaucoup trop en ce moment. » Ainsi il avait survécu à la furie Joo Hee, aucun doute maintenant, ils étaient biens des exs. À la bonne heure, un peu de drame était toujours bon pour conclure la journée en beauté.

Enfin remit de ses émotions, le tatoueur glissa gracieusement dans la salle d'attente et se saisit d'une chaise. Nonchalamment installé à califourchon sur son assise, il put enfin prendre la parole.  « Quelles touchantes retrouvailles.... » L'ironie suintant des mots du tatouer qui tapotait de manière joueuse le bois laqué du meuble. «  Je vais t'avouer quelque chose... Si j'ai bien une chose en horreur, c'est les petits cons dans ton genre qui sont incapables d'attendre qu'autrui ai fini sa journée de travail. C 'est un salon de tatouage ici pas O.K. Corral et je te serrai gré de ne plus jamais reposer un seul pied ici... Sinon j'ai un SIGP226  qui se fera une joie de s'éveiller et de faire retomber ton humeur électrique. »

Il passa une main dans sa crinière décolorée, ayant prit soin auparavant de laisser sa main droite s’attarder une fraction de secondes devant son visage, avant de reprendre tout aussi calmement. « Donc, un petit conseil, répond gentiment à la demoiselle, puis tu tournes toujours aussi docilement les talons, sinon, je risque de me montrer bien moins conciliant.... » Et cette menace n'avait en rien l'air d'être faite en l'air, ce n'était pas le genre de la maison...


Revenir en haut Aller en bas
Avatar : Im Jae Beom ; JB (GOT7)
Messages : 35
rps : 2
Date d'inscription : 23/12/2015
avatar
Libertaire
Libertaire
MessageSujet: Re: An Unexpected Meeting    Ven 12 Fév - 16:33:19

Jun était là, debout, le cœur battant ses côtes, poing serré et regard noir en direction de Joo Hee. Mais maintenant… Il ne savait plus quoi faire, vraiment. Frapper ce type comme ça l’avait passablement vidé de toute la rancœur qu’il éprouvait. Mais il avait beau avoir dit à la jeune femme qu’il n’avait rien à lui dire, il n’en pensait pas moins tout le contraire. Il avait même sûrement beaucoup trop de choses à lui dire. Apprendre que son ancienne amoureuse avait une nouvelle relation – toute aussi officieuse soit-elle, lui avait mis un sacré coup. Il avait beau s’être prit des coups, l’ancien académicien avait voulu s’accrocher à l’espoir qu’un jour, elle accepterait de revenir vers lui. Mais apprendre qu’elle se faisait sauter – il le pensait vraiment, par le premier venu lui faisait drôlement reconsidérer les choses. Il avait beau être toujours très attaché à elle, il se demandait ; à quoi bon s’accrocher ? Elle ne ferait jamais rien en son sens.

Déception, donc, et amertume. Et les choses ne firent qu’empirer quand Joo Hee prit la parole. Entendre sa voix lascive mais assassine ne fit qu’agacer davantage Jun qui, pourtant, resta de marbre, se contentant de serrer la mâchoire en entendant ses propos. Pourquoi est-ce qu’elle agissait toujours comme une allumeuse prête à écarter les jambes devant n’importe qui ? Ce n’était pas la fille qu’il avait aimé. Enfin, il refusait qu’elle agisse comme ça avec d’autres personnes que lui. Elle lui avait appartenu, fut un temps… Mais cette idée commençait doucement à écœurer l’ancien académicien, à la voir agir de la sorte.

Son attention se reporta ensuite sur Crane, qui s’était visiblement remis de ses émotions. Assis à la califourchon sur une chaise, le tatoueur ironisa quant à la situation. Mais Jun était d’une trop mauvaise humeur pour se sentir touché par ce cynisme. « La ferme. » coupa-t-il d’un ton sec. Quant aux menaces… Evidemment, Jun ne tenait pas à se retrouver de l’autre côté d’un canon. Surtout que vu que ce type était un enragé, il se doutait que cette menace n’était pas faite en l’air. Pas intimidé pour autant, Jun rétorqua ; « Garde tes menaces pour toi. J’avais pas l’intention de m’attarder dans le coin de toute façon. »

Il suivit d’ailleurs les conseils du maître des lieux : il allait répondre à Joo Hee. Mais non pas sans l’avoir empoignée pour l’entraîner dehors. Il ne voulait plus voir la tête de cet inopportun. Une fois devant l’enseigne du magasin, il relâcha Joo Hee, faisant un pas en arrière. Il la dévisagea, l’air déconfit. « Tout ce qui t’intéresse, c’est ça ? Te faire prendre par n’importe qui ? » dit-il d’une voix plus tremblante qu’il ne l’aurait souhaité, après quelques secondes de silence, le regard désabusé. Pas tant par tristesse que par colère. « T’avais bien raison la dernière fois, j’suis vraiment con et j’prends des décisions stupides des fois. » Ses agissements d’aujourd’hui en étaient la preuve même. « J’vois même pas pourquoi j’m’accroche. J’vois bien que tu reviendras pas, malgré tous les efforts que j’peux faire. T’as rien d’autre en tête que d’me faire enrager. » poursuivit-il. Il ne réfléchissait plus. Il se laissait aller à la confidence, laissant les mots sortir comme ils lui venaient. « Tu veux que j’te dise ? J’me sens navré de perdre mon temps. J’aurais jamais pensé que tu puisse être comme ça. J’ai été bien aveugle pendant tout ce temps. » Elle qui lui semblait parfaite. Il avait l’impression de re-découvrir tous les défauts de Joo Hee, au centuple, tous ceux qu’il avait décidé d’omettre quand ils étaient ensemble. « J’sais pas si c’est ce que tu es devenue, ou ce que t’es vraiment. Mais tu me dégoûtes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: An Unexpected Meeting    

Revenir en haut Aller en bas
 

An Unexpected Meeting

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» an unexpected meeting. ft hanni
» Meeting port avion
» Meeting Rétro Jeux vidéo 2éme édition
» Meeting CAMBRAI NIERGNIES 15/05/2011
» [Meeting] Duxford Flying Legend 10/11-07-2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New World Disorder  ::  :: Yongsan-gu :: Vanities' Ink-