AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 

 joohee x miss blunder

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Avatar : Lee Soo Hyuk
Messages : 31
rps : 2
Date d'inscription : 22/12/2015
avatar
Enragé
Enragé
MessageSujet: joohee x miss blunder   Sam 9 Jan - 20:29:26

miss blunder
Son visage ensanglanté avait rendu l’identification difficile. Et la main droite coupée n’avait pas aidée au prélèvement des empreintes digitales. Mais à force d’efforts, il avait été reconnu. Hier soir, le cadavre de Kim Jae Hyung, engagé et ancien membre des forces de police avait été retrouvé sur les rives du fleuve Han. Les rumeurs allaient bon train en ville, et surtout dans le quartier des enragés, qui bien sûr, étaient les premiers pointés du doigt. La nouvelle faisait même la une du journal locale, avec le si accrocheur titre « Où les enragés passent, la justice trépasse ». Suite à l’annonce sordide, le journaliste s’offrait le luxe de faire une analyse sociologique du mouvement. Rien de bien intéressant, en soit ; ou tout du moins, rien que personne ne sache.

Jae Duk était en train de relire cette coupure, las, mais surtout furieux. D’un geste brusque, il envoya valser la gazette sur la table basse. Le journal glissa sur la surface plane, photo de la scène du crime bien en évidence. Il n’était pas tant agacé par l’analyse du journaliste que par la nouvelle elle-même. Il connaissait Jae Hyung, il connaissait son intérêt pour les enragés, et sa fâcheuse tendance à fouiner là où il ne devrait pas. Il n’était pas particulièrement triste de sa mort. Mais il en était agacé. Il avait demandé à Joo Hee de le faire taire. De le menacer, et si besoin se faisait sentir, à l’aider à fermer sa bouche. Mais au grand jamais, il n’avait commandité cet assassinat. Il avait certes toute une revanche à prendre sur la société, et était prêt à semer le chaos. Mais en l’occurrence, cette affaire ne nécessitait pas un tel extrême. Il ne pouvait pas laisser passer ça ; à plus forte raison que ça concernait cette jeune femme au caractère pour le moins… Problématique, c’était le mot.

Il lui avait envoyé un message pour lui ordonner de se rendre au quartier général. Alors Jae Duk attendait, dans l’arrière salle du rade, installé sur un fauteuil, mains jointes devant son visage et yeux clos, l’air un peu désespéré. Il n’ouvrit les yeux que quand il entendit la porte grincer. Joo Hee venait d’arriver. Il lui adressa un regard froid. « Assied-toi. » ordonna-t-il d’un ton sec, en désignant d’un petit mouvement de tête un autre fauteuil juste à côté. Le temps qu’elle ne se débarrasse de ses affaires et prenne place, il la suivit des yeux. Assuré qu’elle ne bougerait pas, il se leva, en silence, récupéra le journal qui n’avait pas bougé de place, pour le jeter au visage de la jeune femme. « Tu m’expliques ? » demanda-t-il, d’une voix calme, mais toujours aussi sèche. Il lui laissa le temps de parcourir le titre et les premières lignes, qui rendaient compte de la macabre découverte. Pendant ce temps, il alluma une cigarette. « Tu peux me rappeler la mission que je t’ai confiée l’autre jour, concernant ce même homme ? » Il prit une inspiration sur sa cigarette. « Est-ce que j’ai prononcé le mot meurtre ? Ou même démembrer ? Je ne me souviens pas bien. » poursuivit-il d’une voix doucereuse, l’ironie transperçant ses mots.


– I FEEL SORRY FOR MYSELF EVERY TIME I CLOSE MY EYES –
I see the doors that I can't open, adding locks from time to time. What's behind the door I wonder ; must be brighter than my past. When it opens, something blocks me and I'm asking myself why ; did I take the step I wanted, was it just a state of mind? Will I feel a little different when i take myself across ? Was it really worth the turning, was it just a foolish task ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : kim seolhyun (aoa)
Messages : 45
rps : 3
Date d'inscription : 06/01/2016
avatar
Enragé
Enragé
MessageSujet: Re: joohee x miss blunder   Dim 10 Jan - 0:20:04

miss blunder
tenue + Tous ces regards avides, à la limite du désespoir d’être aussi près sans n’avoir le droit de toucher. Ne regarder qu’avec les yeux c’était bien la seule règle du club où elle travaillait. Joo Hee fixait un à un tous les hommes qui la regardaient danser, leur accordant des regards voluptueux et cela jusqu’à ce qu’elle finisse son show. Elle avait fini pour ce matin. Elle n’aurait jamais pensé travailler en pleine journée dans ce genre d’endroit et pourtant, ce club ne désemplissait jamais. Rejetant ses cheveux en arrière, elle les attacha rapidement devant son miroir. Elle jeta un coup d’œil à son téléphone qui venait de sonner, attestant d’un message qu’elle lut rapidement. Son regard s’assombrit. Que lui voulait Jae Duk ? Elle se doutait bien que cela concerne sa mission datant d’il y a quelques jours, cet engagé trop fouineur au gout des enragés.

La danseuse se débarrassa de son maquillage de scène pour se préparer plus sobrement. Elle n’était pas plus enthousiaste que ça de se rendre au Rade et elle allait bien lui faire comprendre. Quittant le club, elle prit la direction du quartier général. Tout en marchant, elle accorda des regards foudroyants et glacials à deux trois hommes aux regards des plus salaces qui passèrent rapidement leur chemin. Passant finalement la porte du bar, elle se rendit à l’arrière-salle, ouvrant la porte d’un geste affirmé, ne démontrant aucune crainte ou hésitation. Elle lui accorda un bref regard alors qu’il s’adressa à elle froidement. Un sourire ironique étira ses lèvres. « Quand on est poli, on dit bonjour pour démarrer une discussion. »  souffla-t-elle d’une voix lascive, jurant avec son regard inexpressif. C’était l’hôpital qui venait de se foutre de la charité. Posant sa veste d’un geste lent, elle fixa Jae Duk comme elle avait l’habitude de fixer ses clients. Cela l’adoucirait-il ? S’asseyant, elle croisa les bras, gardant une attitude fermée. La provocation reviendrait plus tard.

Elle ne broncha pas quand il lui jeta le journal à la figure, mais elle le tua de trois façons différentes dans sa tête. Serrant les dents et les poings en dessous de la table, elle détendit finalement ses mains pour récupérer calmement le journal. Elle y jeta un coup d’œil avant de le repousser d’un geste de la main, ignorant la question que venait de lui poser son chef. De nouvelles paroles arrivèrent à ses oreilles et Joo Hee se décida finalement à lever les yeux sur lui. « Démembrer est un grand mot, je lui ai simplement coupé la main. » répondit-elle calmement, comme si c’était tout à fait courant. Se faisant de nouveau silencieuse, elle fut agacée à l’idée de devoir se justifier. « Tu m’as dit de le faire taire, je l’ai fait, il faut savoir ce que tu veux. » siffla-t-elle d’une voix où l’impertinence était palpable. Son regard provocateur s’accrocha au sien. « Il ne fouillera pas plus dans tes affaires, tu devrais être soulagé. Je ne vois pas où est le problème. » rajouta-t-elle, condescendante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : Lee Soo Hyuk
Messages : 31
rps : 2
Date d'inscription : 22/12/2015
avatar
Enragé
Enragé
MessageSujet: Re: joohee x miss blunder   Dim 10 Jan - 15:03:18

Jae Duk trouvait bien ironique que Joo Hee l’accuse de ne pas l’avoir saluée ; elle non plus, elle ne donnait pas dans les salutations chaleureuses, en témoignait sa conduite en ce moment même. Mais le chef des enragés commençait à s’habituer aux remarques de la jeune femme. C’était sa manière de s’exprimer, en tous cas et en toutes circonstances. En revanche, ce n’était pas parce qu’il y était accoutumé qu’il tolérait pour autant. Bien loin de là ; il avait ce caractère difficile en horreur. Et Joo Hee avait beau être un de ses meilleurs éléments pour faire le sale travail, et une personne qu’il avait pris sous son aile car il sentait qu’elle en avait besoin, ce n’était pas pour autant qu’il allait tout laisser passer. C’en était même tout le contraire. « Si tu n’as rien de plus intéressant à dire, tais-toi. » somma-t-il, d’une voix morne. Il n’aimait pas perdre sa salive dans des explications et des sermons, et ne s’attarderait donc plus sur le sujet.

Elle tenta de l’amadouer d’un regard enjôleur. Mais c’était peine perdue de penser qu’elle pourrait enrôler Jae Duk de la sorte ; il pouvait admettre que c’était une belle jeune femme, mais il n’était pas sous son charme. Il ne porta aucune sorte d’attention à cette œillade, attendant que Joo Hee n’explique sa dernière bavure.

Elle lui avait « simplement » coupé la main. Jae Duk n’eut aucun commentaire à ce sujet, tant il était évident que… Ben, il y avait clairement un mot de trop dans cette phrase, quoi ! Il la laissa poursuivre. Au moins, il pouvait lui donner raison sur un point : Jae Hyung ne viendrait plus fouiner dans ses affaires. Là-dessus, elle avait bien rempli sa mission, oui. Mais : « Cet homme nous aurait été plus utile vif que mort. » trancha-t-il. Entre chantages, menaces et torture, Jae Duk était certain qu’il aurait trouvé une utilité à cet opportun. Ou au moins une mort plus significative que celle que lui avait offert Joo Hee.

Quoi qu’il en soit, il n’avait pas besoin de justifications supplémentaires. En cherchait-il vraiment, en fait ? Il avait déjà tranché que la danseuse était allée trop loin. « Bien. » reprit-il. « A partir de maintenant, tu seras accompagnée par Kaoru lors de tes missions. » Il en avait déjà touché deux mots au principal concerné. Jae Duk savait qu’il pouvait faire pleinement confiance à son bras droit, et qu’il ne rechignerait pas à la tâche. Et ce, même s’il lui aussi avait du mal à supporter le caractère lunatique de la danseuse. « Et c’est non négociable. Tu cesseras d’être surveillée quand tes bavures auront cessées et que tu auras compris que tu ne peux pas continuer à agir comme tu le fais. » poursuivit-il d’une voix calme. Il était temps pour Joo Hee de comprendre qu’elle devait des efforts. Jae Duk se doutait qu’elle n’entendrait pas les choses de cette oreille, il la connaissait. Mais il saurait prendre les mesures nécessaires pour lui fourrer ça dans le crâne. Après avoir écrasé sa cigarette dans un cendrier posé sur la table basse, il adressa un regard à la danseuse : « Des questions ? »


– I FEEL SORRY FOR MYSELF EVERY TIME I CLOSE MY EYES –
I see the doors that I can't open, adding locks from time to time. What's behind the door I wonder ; must be brighter than my past. When it opens, something blocks me and I'm asking myself why ; did I take the step I wanted, was it just a state of mind? Will I feel a little different when i take myself across ? Was it really worth the turning, was it just a foolish task ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : kim seolhyun (aoa)
Messages : 45
rps : 3
Date d'inscription : 06/01/2016
avatar
Enragé
Enragé
MessageSujet: Re: joohee x miss blunder   Dim 10 Jan - 21:30:04

miss blunder
tenue + Sa remarque sur l’intelligence de ces paroles ne la toucha absolument pas, c’est l’ordre qui suivait qui ne lui plaisait pas, mais elle se contenta de serrer les dents pour l’instant. Son visage se durcit mais elle se contenta de suivre du regard Jae Duk qui venait de lui jeter le journal où la page titre reprenait le crime qu’elle avait commis quelques jours plus tôt. Son petit numéro de charme n’eut pas l’effet escompté, mais elle s’y attendait, il ne réagissait pas comme les autres hommes qu’elle voyait dans le club où elle bossait. C’était d’ailleurs sans doute pour ça qu’elle avait quand même une minuscule pointe de respect envers lui et qu’elle obéissait généralement à ses ordres.

Elle ne voyait vraiment pas le problème dans l’accomplissement de cette mission. Il lui avait dit de le faire taire, elle l’avait rendu muet … définitivement. Un souci en moins sur la liste, il devrait être ravi. Et cette histoire de main, à la base, elle lui avait coupé quand elle n’avait pas encore eu en tête de le tuer, parce qu’habituellement on tranche la main des voleurs mais dans le cas de ce type, elle trouvait que ça marchait plutôt bien. Tout en subtilité. Mais à la fin, elle l’avait quand même éliminé. Il avait fini par se vider de son sang, ce qui au fond, n’était pas sa faute. Il n’avait qu’à être plus fort. « Il fallait le préciser alors, tes ordres sont confus. » siffla-t-elle, remettant sans pression la faute sur ses épaules et non les siennes.

Soufflant afin de montrer qu’elle était particulièrement agacée par la situation, elle se raidit à l’annonce de Jae Duk. « Je refuse. Je ne veux pas être traitée comme une gamine, je n’ai besoin de personne pour une mission. » coupa-t-elle, net. Elle avait déjà fait équipe avec Kaoru et cela ne l’avait pas dérangé, mais savoir que les prochaines fois il ne serait là que pour la surveille et veiller à ce qu’elle ne soit pas hors de contrôle, c’était hors de question. Pourtant cela semblait décidé, non-négociable comme il venait de l’annoncer. La jeune femme se releva brusquement, faisant tomber sa chaise, mais elle s’en fichait éperdument se contentant de fixer hargneusement le chef des enragés. Qu’est-ce qu’ils avaient tous à vouloir qu’elle change de comportement hein ? Il n’était pas son père à ce qu’elle sache, ni lui, ni les autres, personne n’avait à lui donner d’ordres de cette façon. Ce souvenir douloureux et non-désiré agit comme un excitant à toute cette colère et la jeune femme donna un violent coup de pied aux chaises près d’elle, les faisant voler. « JE NE VEUX PAS ! » cria-t-elle, se fichant très bien de l’impertinence de ses propos. S’il avait eu une arme entre les mains, elle lui aurait lancé. Là, elle se retenait pour ne pas lui sauter dessus pour l’étrangler, mais elle n’était pas idiote. Au corps à corps avec ce dernier, elle perdrait. Néanmoins l’envie était belle et bien là, les poings serrés, elle sentait ses ongles s’enfoncer dans ses paumes, mais la douleur ne l’atteignait pas, la colère était beaucoup trop forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : Lee Soo Hyuk
Messages : 31
rps : 2
Date d'inscription : 22/12/2015
avatar
Enragé
Enragé
MessageSujet: Re: joohee x miss blunder   Lun 11 Jan - 16:28:14

Ses ordres étaient confus. Jae Duk offrit un regard blasé, mais à la foi agacé à la jeune femme. Il lui était bien plus facile de dire ceci, plutôt que d’admettre qu’elle avait fauté, songea-t-il. En tout cas, il ne lui donnerait jamais un point pour ces paroles. Hors de question. Il avait une image droite et sévère à maintenir, et ce n’était certainement pas Joo Hee qui allait la faire flancher. « Attention à ne pas dépasser les bornes, Joo Hee… » mit-il en garde. « Ne rejette pas sur moi le fait que tu n’aies eut envie d’en faire qu’à ta tête. » ajouta-t-il par la suite. Car c’était clairement ce qu’elle avait fait. Les ordres avaient été clairs ; elle devait le faire taire. Mais si Jae Duk avait souhaité que la danseuse achève l’ancien policier, il l’aurait dit à haute et intelligible voix.

La suite était toute vue pour lui, en tout cas ; tant que la jeune femme serait aussi dissidente, elle ne partirait plus seule en mission. Kaoru avait déjà été mis sur le coup, et ce dernier avait accepté, à contre cœur. Mais il était évident que la Coréenne n’entendrait pas les choses de cette oreille. Et en effet, sa réaction ne se fit pas attendre ; à peine le chef lui eut-il dit qu’elle serait désormais sous surveillance, elle se leva brusquement, râlant qu’elle refusait d’être fliquée de la sorte. Jae Duk laissa sa colère passer, tout de même impressionnante. La jeune femme cria, donnant ses coups dans les chaises autour d’elle, fixant avec hargne l’homme impassible devant elle. La tâche s’avérait difficile, vu la tumultueuse Joo Hee, mais l’enragé s’était promis de ne pas perdre son sang-froid face à elle. Sinon, c’était la porte ouverte à toutes les provocations possibles et imaginables. Et de même, il se refusait à lever la main sur elle : il voyait déjà ses railleries venir, sur la faiblesse des hommes battant les femmes. Et de toute façon, Jae Duk n’était pas un homme qui cautionnait la violence pour tenir les autres en autorité. A plus forte raison quand il s’agissait de femmes. Il laissa donc la danseuse piquer sa crise dans son coin, telle une enfant en train de faire un caprice ; il ne la voyait pas autrement, en ce même instant. Quand elle eut fini de crier, poings serrés et le fixant avec haine, Jae Duk parcourut du regard les chaises renversées au sol. « Tu ramasses. » dit-il d’une voix calme. Il revint ensuite aux mots qu’elle avait prononcé quelques instants auparavant. « Si tu ne veux pas être traitée comme une gamine, cesse d’agir comme telle. » commença-t-il d’une voix autoritaire. « Tu seras à nouveau libre de tes mouvements quand tu prendras vraiment la peine de comprendre les ordres, de les suivre à la lettre, et de faire des efforts de manière générale. » Il savait que bon nombre de ses sous-fifres avaient un pète au casque. Et ça ne le dérangeait pas outre mesure, la plupart du temps. Mais avec Joo Hee, c'était différent. Sortant son paquet de cigarettes de sa poche, il en tira une nouvelle, qu’il alluma entre ses lèvres, fumant tranquillement, tout en fixant Joo Hee. Mais son regard n’avait plus rien de froid. Il avait davantage une expression sereine – mais dure – qu’ont les pères quand ils viennent de sermonner justement un enfant. Après avoir tiré une latte, il ajouta : « Tu pourras disposer quand tu auras remis de l’ordre. »


– I FEEL SORRY FOR MYSELF EVERY TIME I CLOSE MY EYES –
I see the doors that I can't open, adding locks from time to time. What's behind the door I wonder ; must be brighter than my past. When it opens, something blocks me and I'm asking myself why ; did I take the step I wanted, was it just a state of mind? Will I feel a little different when i take myself across ? Was it really worth the turning, was it just a foolish task ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : kim seolhyun (aoa)
Messages : 45
rps : 3
Date d'inscription : 06/01/2016
avatar
Enragé
Enragé
MessageSujet: Re: joohee x miss blunder   Jeu 14 Jan - 0:17:37

miss blunder
tenue + Joo Hee leva les yeux au ciel, affichant une claire impolitesse aux paroles de son chef. Qu'il cause toujours. Qu’allait-il faire si elle dépassait les bornes hein ? Elle n’avait pas peur de lui. Et s'il se contentait de la frapper, elle aurait de bonnes raisons de lui rendre la pareille.  « Et qu’est-ce que tu vas faire si je dépasse les bornes, patron ? » siffla-t-elle, l’air amusé, appuyant sur le dernier mot. Elle ressemblait sans doute à une enfant testant les limites d’un parent ou plus généralement un adulte, mais ces élans d’autorité la rendaient hargneuse alors elle ne se retenait pas. Elle ne reconnaitrait jamais ses torts, préférant rejeter la faute sur Jae Duk. Il n’avait qu’à parler plus clairement, voilà tout. « Si tu le dis. » souffla-t-elle, d’un air désabusé, montrant bien qu’elle se fichait de ce qu’il pensait à ce propos. Joo Hee semblait néanmoins plutôt calme, mais c’était sans compter sur l’annonce du chef des enragés : désormais elle n’irait en mission qu’en compagnie de Kaoru afin de veiller à ce qu’elle ne fasse aucune autre bavure. Et il pensait vraiment qu’elle n’allait rien dire, ne pas réagir ?

Sa réaction ne se fit pas attendre, elle refusa. Net. Pourquoi devrait-on la surveiller alors qu’elle ne faisait qu’obéir, selon ses critères ? Elle qui détestait ça. Elle pourrait très bien refuser toute mesure d’autorité sur sa personne. Elle pourrait même l’éliminer lui, après tout elle en connaissait beaucoup qui rêvait d’être le chef de ce groupe, c’était même la grande bataille permanente. Mais non, elle n’en faisait rien, se contentant d’obéir aléatoirement, c’est vrai, aux ordres qu’on lui donnait. Mais la suite de ces propos la mit hors d’elle et elle se redressa avant de foutre en l’air toutes les chaises qui l’entourèrent, dévoilant parfaitement son désaccord avec violence et en criant. Non mais pour qui il la prenait ? Une gamine à qui l’on doit sans cesse tenir la main afin de s’assurer qu’elle reste dans le périmètre et qu’elle ne fasse aucune bêtise ? Elle était tout ce qu’il y a de plus indépendante et adulte. Son regard devient haineux alors qu’elle fixait l’homme en face d’elle et son sang ne fit qu’un tour alors qu’il reprit la parole. Tu ramasses ? « Pardon ? » Sa colère ne la rendait même pas lucide, à ses yeux elle n’avait rien à ranger. Elle n’était pas sa bonne à tout faire à ce qu’elle sache. Ses mots lui firent grincer des dents alors qu’il la remettait à sa place encore une fois, citant son mauvais comportement qu’elle devait arranger si elle voulait pouvoir agir de nouveau librement. Sa colère augmenta d’un cran. « Tu veux que je ramasse hein ?! TU M’AS PRISE POUR QUI ?! » D’un geste, la jeune femme attrapa une chaise, la plus proche et la lança par-dessus la table, visant sans doute maladroitement Jae Duk, aveuglé par la rage. « TU NE ME CONNAIS PAS ! D’où est-ce que tu me juges ? TU N’ES PAS MON PERE ! » hurla-t-elle. Et ces derniers mots furent comme un électrochoc, la jeune femme avait contourné la table pour se jeter sur l’homme qu’importe si elle s’en ressortait avec deux trois bleus. Cette vision d’autorité qu’elle avait du chef des enragés ne lui plaisait pas du tout, lui rappelant beaucoup trop cette figure paternel qui l’avait abandonné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : Lee Soo Hyuk
Messages : 31
rps : 2
Date d'inscription : 22/12/2015
avatar
Enragé
Enragé
MessageSujet: Re: joohee x miss blunder   Sam 23 Jan - 20:52:42

Certaine pourraient dire que Jae Duk était un homme un peu trop mou du genou pour être chef d’un clan comme celui des enragés. Et ces personnes n’auraient probablement pas complétement tort. Le Coréen avait cette rage, cette envie de se venger de ce monde qui lui avait fait mener une vie si injuste. Et c’était cette même raison qui l’avait fait se hisser sur le trône. Il ne changerait pas sa façon agir, ni même celle de ses sous-fifres. Pourtant… Il n’était pas du genre à vouloir régner par la terreur. Tout du moins, pas envers ceux qui semblaient en valoir la peine. Kaoru et d’autres personnes en faisaient partie, et le lui rendaient bien. Joo Hee aussi, quelque part… Mais elle lui manquait de respect, et ça faisait une grande différence. Jae Duk avait conscience qu’il avait une certaine autorité à défendre, et il ne laisserait pas la jeune femme s’en tirait à bon compte si elle commençait à se montrer impertinente.

Ce qu’il allait faire ? C’était une vaste question… Jae Duk n’avait aucune sorte d’envie de menacer ni rien de la sorte. Mais l’idée de se voir manquer de respect n’était pas non plus plaisante. Et il n’était pas encore résigné à laisser sa casquette de chef de côté. Surtout qu’en l’occurrence, il était convaincu que pousser Joo Hee à être plus raisonnable ne pouvait que l’aider. Quitte à lui faire manger la poussière avant. Il avait quelques pistes… Il ne manquait jamais de s’informer sur les personnes qui l’entouraient et la danseuse n’avait pas fait exception à la règle. Il savait qu’elle avait été à l’académie, avant que la guerre ne se termine. Il savait qu’elle y avait eu des relations plus ou moins intimes. Et s’il n’avait pas vraiment envie de s’en prendre à un innocent en particulier, bluffer un coup ne le dérangerait pas plus que ça…

Pourtant, il se contenta d’adresser un regard désabusé à Joo Hee. Rien ne servait de menacer pour l’heure… Puisque la jeune femme n’avait pas froid aux yeux, et que rien ne semblait être en mesure de lui faire entendre raison. Autant éviter de gaspiller sa salive dans d’éternelles tergiversations, donc. De toutes façons, la conversation aurait été bien rapidement abrégée par le vacarme semé par la jeune femme, tandis qu’elle criait son désaccord. Et quand Jae Duk lui ordonna de ramasser, ce ne fut que nouvelle impertinence qu’il obtint. « Tu as bien entendu. » se contenta-t-il pourtant de commenter. Un nouvel hurlement de la part de la danseuse, cette dernière saisit une chaise, qu’elle tenta de lancer en direction de la tête de l’enragé. Fort heureusement, la fureur la rendait bien incapable de viser droit… La chaise s’échoua au sol à quelque un mètre de Jae Duk, qui resta silencieux. Il s’apprêta à se diriger vers la porte, afin de sommer au patron de l’établissement de mettre – doucement – cette hystérique à la porte mais… La concernée ne lui laissa pas le temps. Se déchirant à nouveau la gorge à coups de hurlements, elle se rua vers le jeune homme.

« Non, effectivement. » parvint-il à souffler, tentant de bloquer les gestes de la jeune femme. « Mais on sent que c’est quelque chose qui t’as manqué. » Petit coup de poignard, il le savait. Et bon… Il l’avouait, celle-là était complétement gratuite et il l’avait sorti uniquement parce qu’elle commençait sévèrement à l’agacer, avec ses hurlements et ses crises de colère dignes d’une adolescente en pleine âge ingrat. Mais de toute façon, il n’avait pas l’intention de s’éterniser avec elle. Pas tant qu’elle ne serait pas calmée. Il ouvrit la porte, faisant signe au patron de l’établissement. « Sortez-là, s’il vous plaît. »


– I FEEL SORRY FOR MYSELF EVERY TIME I CLOSE MY EYES –
I see the doors that I can't open, adding locks from time to time. What's behind the door I wonder ; must be brighter than my past. When it opens, something blocks me and I'm asking myself why ; did I take the step I wanted, was it just a state of mind? Will I feel a little different when i take myself across ? Was it really worth the turning, was it just a foolish task ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : kim seolhyun (aoa)
Messages : 45
rps : 3
Date d'inscription : 06/01/2016
avatar
Enragé
Enragé
MessageSujet: Re: joohee x miss blunder   Ven 26 Fév - 18:32:36

miss blunder
tenue + Joo Hee était loin d’avoir peur de Jae Duk, il ne l’impressionnait pas plus que ça. Il était peut-être le chef des enragés, mais il ne restait qu’une simple personne dont elle suivait occasionnellement les ordres quand elle s’ennuyait trop ou lorsqu’elle avait envie de se défouler sur quelqu’un. Néanmoins il pouvait s’estimer heureux qu’elle n’éprouve aucune envie meurtrière en le regardant. Du moins c’était encore le cas il y a quelques minutes. Si d’éventuelles menaces de sa part ne lui auraient pas fait la moindre frayeur, le fait qu’il s’en prenne à sa liberté d’action, qu’il tente d’affirmer encore un peu plus son autorité sur elle la fit changer d’humeur. D’ironique et provocante, la jeune femme fit face à un pic de colère qui ne s’arrangea pas en avançant. La faire surveiller pendant ses missions ? Vraiment ? Il ne manquait plus que ça. Elle n’était pas une gamine, elle n’avait pas besoin de baby-sitter ou de nounou pour s’occuper d’elle. Et même si elle n’éprouvait aucun sentiment négatif pour Kaoru – hormis quand il était vraiment chiant – elle ne voulait pas de lui comme surveillant. Si elle devait être accompagnée d’un homme, cela ne serait que pour le travail et pas pour se sentir constamment épiée afin de veiller à ce qu’elle n’enfreigne pas les règles de nouveau.

Faisant voler les chaises qui l’entouraient, le visage furieux, elle fixait rageusement le chef des enragés. Il voulait qu’elle ramasse en plus ? Une personne normale aurait sans doute trouvée ça logique vu qu’après tout c’était elle qui avait mis le désordre. Mais pas Joo Hee, non elle, elle n’y voyait qu’une façon supplémentaire de vouloir affirmer cette autorité masculine, presque paternaliste. Et elle ne supportait pas du tout. Si elle avait été armée, elle l’aurait tué. À la place, elle attrapa ce qu’elle avait sous la main – une chaise donc – et la lui lança violemment, loupant néanmoins sa cible, trop aveuglée par la rage. Pas grave, elle allait se passer les nerfs en main propre, après tout elle était capable de tordre et casser des os à mains nues malgré sa carrure plutôt fine. Elle savait juste où taper pour faire mal, elle connaissait tous les gestes pour mettre à terre une personne deux fois plus grande ou lourde qu’elle. Ah on peut dire qu’en effet, l’académie l’avait bien formé. Son absence de sentiment pour la majorité des êtres humains l’avait plutôt bien aidé à être un assassin sans scrupules. À l’époque Jun avait un peu chamboulé cette vision des choses, alors actuellement elle était ravie qu’il ne lui fasse plus éprouver ce genre de remords. Et bien sûr, penser au garçon attisa cette colère.

Se jetant sur Jae Duk qui était parti vers la porte, elle tenta de lui asséner des coups, mais la rage l’empêchait d’être précise dans ses gestes et il la bloqua finalement assez facilement. Se débattant de toutes ses forces, elle se stoppa d’un coup l’espace de quelques secondes aux mots de son chef concernant l’absence paternel qui l’avait sans doute marqué. Comment osait-il ? « VA CREVER PUTAIN ! CONNARD ! » Elle hurla de rage, prête à mordre le premier morceau de peau qui passerait devant elle, continuant de donner des coups dans le vide vu qu’elle était encore maintenue. « LACHE MOI PUTAIN ! » Elle aperçut le gérant du Rade et deux de ses hommes qui s’évertuaient à gérer les conflits ou bagarres entre les clients. Se faisant agripper par les trois hommes, elle lança un regard furieux à Jae Duk. « SALE LACHE ! TROP FAIBLE POUR SE DEFENDRE SOI-MEME HEIN !» hurla-t-elle à son encontre, crachant à ses pieds avant d’être finalement éloignée de lui. Les trois hommes eurent du mal à la faire bouger, mais ils y arrivèrent au bout de plusieurs minutes d’essais, lui refermant la porte au nez pour ce soir. Elle fit face aux deux hommes de main qui la fixaient afin de s’assurer qu’elle ne rentrerait pas de nouveau. Elle donna un grand coup de pied dans la porte avant de partir en rageant. Si elle avait été armée, elle aurait fait un massacre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: joohee x miss blunder   

Revenir en haut Aller en bas
 

joohee x miss blunder

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Miss azeroth
» Miss Mister HabboGold - Votre slogan + Eliminés
» Miss/Mister HabboGold Carotte sont Emy et Ludio26
» Miss & Mister Amakna
» Miss Nintendo World 2011 (Par Asmodée et Junior Mallow)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New World Disorder  ::  :: Yongsan-gu :: Le Rade-