AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 

 

 Hwang Sinjae - Trespass & Destroy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité
MessageSujet: Hwang Sinjae - Trespass & Destroy   Ven 8 Jan - 13:07:41

nom
 Hwang.
prénom
 Sinjae.
âge
24 ans.
date & lieu de naissance
18 juillet 1992 à Busan.
nationalité
coréen.
orientation sexuelle
Pansexuel. Serial-baiseur.
emploi, études
stripteaseur à mi-temps.
groupe
enragés.
avatar
Lee Tae Min ( SHINee)
caractère
Facts : • Il possède plusieurs identités. Son véritable nom est Goo Ha-Seon. Alors que c'était le chaos dans la prison dans laquelle il était détenu, il a usurpé l'identité d'un gardien mort, Yoon Ki-Suk. C'est sous ce nom qu'il est connu chez les engagés, groupe logique vu la profession de Ki-Suk. Il ne l'a pas choisi par conviction, seulement par stratégie. Il a été envoyé par eux chez les enragés afin de les espionner et sa fausse identité est Hwang Sinjae. • Il a fait de la chirurgie esthétique pour ressembler davantage à Ki-Suk. • Il avait un frère jumeau, Ha-Yeon, avec lequel il était très fusionnel. • Il pratique la danse depuis l'enfance. • Il prétend être à moitié japonais, bien qu'il ignore qui est son père. • Son surnom est Ren car il a une fleur de lotus tatouée sur l'omoplate. •  Il change très souvent de couleur de cheveux. • Ses oreilles sont percées d'un trou à chaque lobe. Il affectionne mettre sur l'une d'elles un bijou en forme de croix. • Il a également un piercing au téton droit. • Il est très gourmand et peut manger à toute heure de la nuit et de la journée. • Être danseur dans ce club est juste un passe-temps. Son travail est d'être transporteur à son compte et il n'hésite pas à sortir les poings ou les armes pour protéger son chargement. L'adrénaline est la meilleure des drogues à ses yeux. • Il possède de nombreux véhicules dissimulés un peu partout dans la ville, mais, lorsque le temps le permet, son choix se porte sur la moto dès qu'il doit se déplacer. • Il vaut mieux se méfier de Ha-Seon. Si quelqu'un l'énerve, il risque de ne plus se reconnaître dans le miroir le lendemain dans le meilleur des cas. D'ailleurs, il est pour la parité hommes-femmes. C'est pour cela qu'il ne fait pas de distinction et n'hésitera pas à en cogner une si elle le mérite. • Il est allergique aux poils de chat. • Il adore répondre à une question par une autre quand le sujet lui déplait ou dans le but de contrarier encore plus son interlocuteur. • Il aime bien les squelettes, il en possède un dans son appartement qu'il a prénommé Kujira (baleine) et il s'agit d'une femme au tempérament bien trempé. • Sur la table de son salon, il y a un crâne bien nettoyé qu'il a gardé d'une de ses victimes. Ça arrive qu'il parle avec, il lui a aussi donné un nom, Ashi (pied). • Il invite très rarement des gens chez lui, il n'aime pas qu'on viole son intimité ni son territoire. • Il collectionne les sabres. • Il est passionné par tout ce qui touche à la torture. • Il aime être en hauteur, c'est pour cela qu'il habite au dernier étage de son immeuble. • En prison, les autres détenus lui avaient donné le surnom de Kud, personnification du mal et de la noirceur dans la mythologie coréenne.

Cara :
Je ne m'attends pas à ce qu'on me comprenne. La seule personne qui en était capable n'est plus de ce monde. Ah non, pas besoin de prendre cet air compatissant et triste, je l'ai poussé par la fenêtre pour la garder pour moi seul à jamais. Je me moque de vos avis et  vos esprits étroits ne méritent pas que l'on s'y attarde. Il était tout et nous ne sommes plus qu'un. Mais puisqu'il faut obligatoirement parler de ma personne, je vais tenter de le faire. Ne vous attendez pas à trouver ma notice entre ses lignes, surtout que beaucoup ne se donneront pas la peine de lire. Je ne vais pas leur en tenir rigueur, j'ai toujours aimé faire ce qui me plaît aussi et juste ça. Enfin rentrons dans le vif du sujet.

Je suis ce qu'on appelle un narcissique. Pas pathologique avec tous les symptômes, mais j'en possède quelques uns. J'ai une idée très élevée de ma personne. En même temps, si je devais compter sur les autres pour me donner confiance, ce serait l'équivalent d'attendre un signe d'un dieu qui n'existe pas. Puis il n'y a pas de mal à avoir une haute opinion de soi, je m'aime exactement comme je suis en plus, je n'ai pas l'intention de changer. Les rares qui ont tenté de le faire ont fini par rendre les armes. Je suis quelqu'un d'unique, de spécial, il n'y a pas deux personnes comme moi. Le plus souvent, je me fais des ennemis, pas facile de se prendre la vérité dans la figure ou bien mes poings quand on me fait trop chier. Je n'ai pas de scrupule à me servir des faiblesses des autres puisque je n'en ai aucune, c'est ça d'être parfait. Seuls des gens partageant ce point de vue peuvent me saisir, je ne garde jamais proche de moi des êtres qui ne sont pas spéciaux. La barre est placée haut comme vous pouvez le constater. De toute manière, ces rares exceptions mises à part, les autres ne sont là que pour me servir, être exploités et utilisés afin que je parvienne à mes objectifs. Il paraît que je manque clairement d'empathie, les sentiments et les besoins d'autrui n'existent pas à mes yeux. C'est vrai que je m'en contrefous de votre sort. Il faut aussi rajouter à cela que je suis arrogant, hautain, et j'aurai terminé avec le côté directement inspiré de Narcisse.

Si mon frère Ha-Yeon était la beauté vénéneuse personnifiée, je suis le poison le plus pur qui soit. Vouloir me goûter c'est prendre le risque de ne pas s'en relever. Tout en moi est là pour vous tenter. Mon sang est aussi glacé que celui d'un serpent, pratique lorsque je dois conduire à toute allure avec les flics ou des emmerdeurs au cul. Il n'y a bien qu'au lit que je suis différent. Je n'ai pas de limite ou presque, j'aime jouer et c'est encore mieux quand c'est violent. J'aime pousser les autres à bout. Les voir sortir de leurs gonds et se ruer sur moi est juste jouissif car, peu importe les croyances, la morale ou l'éducation, les hommes sont tous des bêtes dans le fond quand il s'agit de baise.

Il est impossible de deviner à quoi je pense lorsque je regarde quelqu'un. Je suis déstabilisant, inquiétant, mystérieux et cette aura de danger flotte autour de ma personne. Peut-être que je vais m'approcher, charmer ou bien juste parler, à moins que ce ne soit tout autre. Vous faire passer de proie à victime ne prend qu'une fraction de seconde dans mon esprit et c'est ce côté de ma personnalité qui rend les femmes accros. Les vilains garçons possèdent ce charme irrésistible. Tant qu'elles écartent les cuisses... Je ne cherche pas à me caser, je suis un être libre qui peut se permettre de choisir  le menu à volonté.

Je ne suis pas le genre de personne qu'il faut venir emmerder. J'ai aussi mon franc-parler, je ne vais pas prendre de gants. Au contraire, je me fais toujours une joie d'être blessant et cassant. Je ne rechigne devant aucune tactique tant que j'obtiens ce que je veux et je ne suis pas aussi décérébré que j'en ai l'air. Quiconque se perd dans mes filets n'en ressort pas indemne. La violence fait partie de ma vie, je n'hésite pas à casser des têtes ou bien la décoration d'un appartement. Les mots qui sortent d'entre mes lèvres sonnent vrai, néanmoins le mensonge me colle à la peau. Ils savent se faire de miel et entrer dans votre esprit pour mieux semer le chaos. Avec moi, impossible de savoir sur quel pied danser. Je suis quelqu'un d'ouvert d'esprit, d'original, mon intuition me sert pas mal et je ne lâche pas l'affaire tant que je n'ai pas réussi. Si je suis aussi bon et demandé dans mon job secondaire, ce n'est pas sans raison. L'adrénaline est ma drogue.

Bon, je pense en avoir assez dit là. Foutez-moi la paix maintenant.

Défauts : agressif, blessant, borné, cassant, sournois, sombre, tempétueux, revanchard, rebelle, provocateur, manipulateur, menteur, pervers, possessif, profiteur, ironique, indomptable, joueur, égoïste, dragueur, dominateur, diabolique, cruel, bagarreur, imprévisible, vulgaire, violent, mystérieux, dangereux, déstabilisant, dévoyé.

Qualités : stratège, séduisant, rusé, audacieux, lucide, ouvert d'esprit, original, méthodique, possède une bonne dose de sang-froid, libéré, intuitif, inventif, intelligent, endurant, entreprenant, direct, déterminé, débrouillard, confiant, compétitif, captivant, aventureux, audacieux, ardent, doué.
histoire
Ha-Seon rentrait tout juste d'une course qui s'était déroulée pour une fois dans le calme. Dans la salle de bain, il se délesta de ses vêtements et s'avança sous le jet brûlant de la douche. Il aimait s'y prélasser et ne penser à rien. Une fois sorti vêtu d'un peignoir, il s'installa dans la cuisine où l'attendaient les restes de son plat à emporter de la veille qu'il fit réchauffer au micro-onde, écoutant d'une oreille Kujira et Ashi encore se disputer. Le coréen, excédé, leur gueula de se calmer sous peine de finir par la fenêtre ou écrasés par ses soins sous les coups du marteau rangé dans sa trousse à outils. Le silence régna enfin et seul le long bip du four le troubla. Il se posa sur le rebord de la fenêtre pour manger, son endroit favori d'où il pouvait observer les lumières de la ville en même temps. Le repas englouti, l'assiette atterrit sur la table basse. Puis il se saisit du crane, le souleva assez haut pour le regarder avec une grande satisfaction. Au moins, là, son jumeau ne pouvait plus s'échapper.

« Seuls des jumeaux peuvent comprendre la relation complexe qui les unit. Dans notre cas, on n'a même pas eu le même père, nous sommes issus d’œufs différents, c'était la surprise. Mais je me rappelle très bien de ta présence dans le ventre de notre mère. C'est encore bien différent de deux personnes qui deviennent amis et partagent une plus ou moins courte période, ou même de simples frères et sœurs. Ils se savent pas ce qu'est cette sensation de plénitude extrême née du fait de n'avoir jamais connu la solitude. Ni toi ni moi ne savons qui sont nos pères et je dois bien dire que j'en ai toujours rien à foutre. Notre mère avait les cuisses qui s'écartaient vite dans sa jeunesse, ce qui lui a valu d'avoir le retour de la médaille, nous. A peine sorti dans le vrai monde, on ne supportait pas d'être loin de l'autre et on dormait dans le même berceau. Ta peau était aussi sombre que la mienne était blanche. Je la trouvais juste très belle, contrairement à ce qu'on pouvait entendre autour de nous. Les jumeaux, c'est rare. Quand ils sont de pères différents et que ça sautait aux yeux comme nous, cela était déplaisant pour la société qui n'a jamais prôné l'originalité. Et pour eux, la pire hérésie était que notre mère devait travailler pour nous élever.

Tu te souviens à l'école comme on était mis de côté et qu'on se foutait de notre gueule ? Ils pouvaient bien dire tout ce qu'ils voulaient, je n'en avais rien à foutre parce que je t'avais toi. A deux, on était plus forts, plus soudés qu'ils ne le seraient jamais. Au début, j'étais trop timide pour riposter et c'était toi qui nous défendais. Mais je ne pouvais pas me résoudre à ne rien faire pour te protéger, donc j'ai fini par m'y mettre, au point que j'en suis venu à aimer ça et que tu devais me calmer parfois. On était si fusionnels qu'il n'y avait de toute manière aucune place pour qui que ce soit. C'était le bon temps des découvertes, des conneries. Le chat du vieux Lee n'avait pas apprécié une de nos blagues, recouvert de peinture, il avait dévasté la maison ha ha. On avait inventé notre propre langage, même si, la plupart du temps, on n'avait pas besoin de se parler.

Je ne vivais de cette sensation d'être complet et apaisé qu'en ta présence. Même notre mère a sûrement fini par se sentir de trop tellement on ne comptait que l'un sur l'autre, on avait besoin l'un de l'autre. Il y aurait tellement d'anecdotes à raconter, de souvenirs à ressasser, mais tu les connais déjà tous et je ne vais pas me perdre encore bien longtemps en palabres. J'ai l'impression que c'était hier qu'on improvisait des chorégraphies sur des chansons et aussi sur le silence quand on avait pas le droit d'en écouter. On ne roulait pas sur l'or, c'était déjà un miracle en soi d'avoir un poste radio. C'était tellement naturel de danser et d'être harmonisés qu'on s'amusait souvent de cette manière. Et comme on n'avait pas les moyens de se payer des cours, il ne nous restait plus que la rue pour pratiquer. Tu étais si beau et saisissant lorsque tu évoluais, totalement pris dans la musique. Je suis le seul à présent à perpétuer notre art. »

La pluie se décida à perturber un peu ce moment. Ha-Hyeon rentra alors à l'intérieur et pris place sur son canapé, le crane coincé entre ses deux mains.

« Ce n'est qu'à la puberté que j'ai réalisé que c'était bien plus de l'amour fraternel qui me liait à toi. Ça ne m'a pas surpris ou bien choqué puisque tu étais déjà le seul à prendre tout la place dans mon cœur. Puisque l'on ne peut rien se cacher, j'ai aussi senti que je n'étais pas le seul. On n'était pas idiot au point de vouloir le partager. Je n'ai jamais eu honte d'être amoureux de ma perle noire comme je me plaisais à te surnommer. Mais je n'avais ni envie qu'on nous sépare, encore moins qu'on nous traite comme des monstres de foire, ou qu'on nous oblige à aller voir un psy. Je savais que tu pensais de la même manière et, puisqu'on était déjà tout le temps collés l'un à l'autre et qu'on a toujours été dans la même classe, personne n'a trouvé ça louche. A la maison aussi, notre mère n'a rien vu. Ou plutôt elle ne voulait pas voir, ce n'est pas le genre de choses qui se comprend ou qu'on veut découvrir. Puis c'était mieux aussi pour nous. Ces années-là ont été les meilleures de ma vie. Ouai je sais, ça fait vraiment guimauve venant de moi ha ha. Pourtant je le ressentais de cette manière et je m'imaginais encore passer le reste de ma vie ainsi. Je te vouais un amour incommensurable et veillais sur toi, car il était hors de question que qui que ce soit t'arrache à moi.

Je n'oublierai jamais la première fois où nos corps se sont unis. C'est sûr que si les gens savaient, ils prendraient des expressions horrifiées, crieraient au scandale. Foutaises ! En quoi ça aurait pu être mal ce qu'on faisait ? On s'aimait comme n'importe quel couple, on était même plus proche que d'autres ne le seront jamais, entrelacés dans cette osmose et cette symbiose. Tu m'as permis de te faire mien d'autres fois encore et tu t'es même un peu enhardi. Tu me paraissais si fragile que je me montrais toujours doux de peur de te briser. Mais en réalité, ce n'était que temporaire avant que cela ne se produise... »

Les mâchoires du japonais se serrèrent, ses prunelles s'embrasaient d'une certaine fureur rien que de ressasser cette histoire. Pourtant, sur ses lèvres, c'était un rictus narquois qui trônait. Sur son visage, un air condescendant.

« Quel con tu as été Ha-Yeon, à tout briser en allant baiser cette chienne et en la mettant enceinte. Tu pensais vraiment que j'allais rien dire ? On était sensé être ensemble et tu n'as rien trouvé de mieux que de me faire cocu avec cette chienne… En même temps, tu l'avais bien cherché que je te pousse du balcon. Je me rappelle encore de ton expression de terreur intense et d'incompréhension. Ça valait vraiment le coup d’œil ha ha. Puisque tu voulais t'éloigner de moi, je n'ai pas eu d'autre choix que de t'en empêcher. Je pensais le châtiment parfait, toi coincé dans ce lit d'hôpital, dans le coma, et moi qui venais te rendre visite. Quelques temps après, on m'a annoncé que tu étais mort et je me suis retrouvé à causer avec ton pot de cendres. Mais, pas de bol pour toi, nos routes se sont recroisées car, enfoiré que tu étais, tu avais fait croire que tu étais mort alors que ce n'était pas le cas... Enfin désormais, tu ne peux définitivement plus me nuire ha ha. Ce n'est pas de m'avoir fait inculper qui m'a calmé, bien au contraire, j'étais dans mon élément en taule. Jour après jour, nuit après nuit, j'ai imaginé de quelle manière je te tuerai dès que ma peine serait purgée. Grâce à ces crétins de terroristes, j'ai eu l'opportunité de me casser. Ah... Tes cris d'agonie, ton air suppliant, qu'ils étaient jubilatoires. Tu n'as jamais été aussi beau que dans la mort, mon frère. »

Un rire moqueur sortit d'entre ses lèvres pleines. Puis il se décida à se chercher quelque chose à boire, parce que ça donnait soif de parler autant, même à un crâne. De retour sur le canapé, il laissa son frère à côté de Kujira.

« Tout ce que tu peux faire c'est contempler cette nouvelle vie que je me suis construite et attendre que je veuille bien daigner t'accorder de l'attention. Ça fait déjà un peu plus d'un an maintenant que j'ai pris l'identité d'un des gardiens de la prison. Il était déjà mort de toute manière. Je n'ai eu qu'à inverser nos tenues, rendre le visage du cadavre impossible à identifier  et à me bander le mien avec du sang dessus pour faire croire que je m'étais blessé sérieusement. Comme j'étais sensé avoir des cicatrices sur la figure, j'en ai profité pour le refaire en partie histoire de plus ressemble à Ki-Suk. C'est comme ça que je me suis retrouvé affilié aux engagés. Qu'est-ce qu'ils sont barbants ces gars... Mais j'ai été sauvé par une mission d'infiltration chez les enragés, je porte le nom de Sinjae depuis deux mois. Ce type a une activité légale, stripteaseur dans un club. Mais en réalité, j'en exerce une plus lucrative et dangereuse, le transport de marchandises quelles qu'elles soient. Dommage que tu ne m'accompagnes pas, tu verrais comme je suis doué avec un volant entre les mains. Au moins, je peux davantage m'éclater comme ça. » Le coréen finit par s'étirer. « Bon, assez blablaté, il y a un super film à la télévision.Je suis certain que tu vas aimer. »

Ha-Seon alluma le téléviseur, tourna le crâne afin que les yeux soient orientés vers l'écran et se vautra un peu plus. Une bonne soirée en perspective.

derrière l'écran
Hello ! Je fais aussi partie de la secte qui n'aime pas parler d'elle, donc je vais faire court. J'habite en France, je fais un rp depuis plus de 10 ans et je me co souvent. Myuu, en fait j'ai fait un changement de tête, Leo s'est transformé en Taemin xD. J'espère que je n'ai pas fait d'erreur dans ma fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Avatar : Kwon Ji Yong (G-Dragon)
Messages : 73
rps : 0
Date d'inscription : 14/12/2015
avatar
Libertaire
Libertaire
MessageSujet: Re: Hwang Sinjae - Trespass & Destroy   Ven 8 Jan - 13:17:59

Citation :
Je fais aussi partie de la secte qui n'aime pas parler d'elle

Coupine de team ! oh rapide, c'est bien fini tout ça ?
De ce que j'ai pu lire Taemin colle bien ! :bwaha: aah il est loin le temps où taemin était un p'tit innocent !

Bienvenuuuuuuue parmi nous en tout cas, même si c'est fini si t'as des questions n'hésite pas !





Just look around
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Invité
MessageSujet: Re: Hwang Sinjae - Trespass & Destroy   Ven 8 Jan - 13:52:26

Bienvenu à toi

Y a pas à dire, Taemin il est tout en même temps, classe, beau, sexy, sauvage, cute,...

Avec tous les Enragés qu'on est, on va repeupler la ville
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité
MessageSujet: Re: Hwang Sinjae - Trespass & Destroy   Ven 8 Jan - 14:04:58

@Tran Doàn : Oui c'est bien terminé !
C'est clair que ça semble lointain cette époque ha ha

Merciiiiii

@Chin Mae : Merci à toi aussi

On peut faire beaucoup de choses avec lui c'est clair xD

Et on ne va pas la repeupler, plutôt la vider si tu veux mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Avatar : Kwon Ji Yong (G-Dragon)
Messages : 73
rps : 0
Date d'inscription : 14/12/2015
avatar
Libertaire
Libertaire
MessageSujet: Re: Hwang Sinjae - Trespass & Destroy   Ven 8 Jan - 15:12:03

tu es validé-e !
Félicitations à toi cher petit! Te voilà maintenant plongé en plein dans le monde des grands. Et maintenant que tu as choisi ton camp (et c'est peu de le dire ), il va falloir faire tes preuves! Cliques donc sur les liens qui te sont proposés afin de t'aider dans ton apprentissage de la vie et viens t'amuser en notre compagnie dès que ceci est fait! Encore une fois félicitations et on t'aime mon p'tit, sache-le!

++ j'aime comment t'as écris le cara. personnage fort intéressant hâte de voir ce que tu vas nous en faire de ce p'tit. (enfin de l'inceste original )


Just look around
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : Kim Young Kwang
Messages : 115
rps : 2
Date d'inscription : 03/01/2016
avatar
Conservateur
Conservateur
MessageSujet: Re: Hwang Sinjae - Trespass & Destroy   Ven 8 Jan - 15:32:30

Comment ça chui en retard ? Désolé, j'ai un emploi du temps de ... ministre

BREF! Omg dvbzsovsf bv zdivnzdfovn fjdfbvozdbv zfdbvjzsfvbzsfb sois la bienvenue et du coup bon courage pour le reste vu que tu es déjà validée et euh euh euh pleins de poutouuuuuuuuuuuuuus ! ** J'espère que tu t'amuseras ici! Et si jamais tu es libre ce soir, à partir de 19h y a une soirée CB

KEUR


just double-sided
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : Yong Jun Hyung (BEAST)
Messages : 255
rps : 1
Date d'inscription : 13/12/2015
avatar
Engagé
Engagé
MessageSujet: Re: Hwang Sinjae - Trespass & Destroy   Ven 8 Jan - 15:52:43

Bienvenuuuuuuue ♥
Contente de te voir dans le coin, et pas de soucis pour me changement d'av :D *file lire toussa*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hwang Sinjae - Trespass & Destroy   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hwang Sinjae - Trespass & Destroy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New World Disorder  ::  :: L'IDENTIFICATION :: DOSSIERS :: DOSSIERS ERRONÉS-