AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 

 xu li hua + a touch of sweetness in this cruel world

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Avatar : song jieun (secret)
Messages : 27
rps : 2
Date d'inscription : 06/01/2016
avatar
Libertaire
Libertaire
MessageSujet: xu li hua + a touch of sweetness in this cruel world   Mer 6 Jan - 16:54:33

nom
xu
prénom
 li hua
âge
23 ans
date & lieu de naissance
24 février, Shanghai
nationalité
chinoise
orientation sexuelle
shensexuelle
emploi, études
anciennement infirmière, depuis peu médecin urgentiste
groupe
 libertaires
avatar
song jieun (secret)
caractère
Gentille. C'est le premier mot qui vient à l'esprit des personnes qui rencontrent la jeune femme. Gentille, douce et attentive aux besoins des autres, Lihua est une personne qui ne cherche qu'à aider les autres. Elle n'attend jamais rien en retour, si elle aide une personne c'est parce que cela lui fait plaisir, elle se sent utile. Rien ne peut lui faire plus plaisir que de voir un enfant sourire alors qu'il est arrivé aux urgences en pleurant. Aider les autres, faire un petit quelque chose pour eux pour qu'ils se sentent mieux, c'est dans sa nature. La jeune femme est beaucoup apprécié par ses patients, tant elle reste calme et douce avec eux, elle cherche toujours à faire attention à eux, même à celui qui ne vient que pour trouver du réconfort. Il arrive très souvent que des sans-abris ou des alcooliques viennent aux urgences, désespérés, la jeune femme tâche toujours de leur consacrer un peu de temps avant de s'occuper de patients plus urgents. Ses collègues de travail apprécient beaucoup son travail et sa nature patiente, beaucoup de névrosé débarquent aux urgences avec dans l'optique de passer en premier, sans se soucier des autres. Lihua sait alors être diplomate, communiquer avec des personnes en détresse peut paraître compliqué, mais la jeune femme sait garder son sang-froid et heureusement vu certaines situations qui peuvent se dérouler aux urgences.

Néanmoins la chinoise sait se faire entendre, il lui ait arrivé plusieurs fois d'avoir à repousser certaines personnes insistantes, alcoolisées généralement ou même de devoir faire comprendre à des parents d'enfants hospitalisés ou à des patients qu'intervenir dans leur travail n'aidera en rien à la rapidité des soins. Elle sait ainsi se montrer franche, mais aussi cassante quand il faut, faisant comprendre rapidement ce qu'il en était sans que l'autre n'ait à répliquer quoi que ce soit. La jeune femme alterne entre les urgences et les soins spécialisés, polyvalente, elle s'adapte très rapidement à ces deux univers au rythme différent. La guerre et les nombreuses victimes qu’elle voyait passer à l’hôpital lui ont aussi permis de s’affirmer un peu plus aux urgences, évoluant au rythme des journées qui s’enchaînaient. Son nouveau statut de médecin, elle le prend très à cœur, mais cela ne change en rien son désir d’aider les autres malgré cette évolution hiérarchique. Elle possède sans doute une vision très naïve de la vie malgré les évènements, mais elle aime à penser que son lieu de travail fait partie des rares où l’on aide n’importe qui, sans se soucier de son appartenance à un groupe. Du moins, c’est ce qu’elle s’efforce de faire.

Lihua sait faire preuve de sang-froid face aux urgences, la maîtrise de ses émotions est importante, surtout face à des cas difficiles lorsque l’on sait pertinemment que la médecine ne peut plus rien faire pour un patient. Car même si elle doit garder les épaules solides dans son métier, la jeune femme n'en reste pas moins fragile. Quand elle se retrouve seule, elle tend facilement vers l'émotion et les doutes, et malgré le fait que Shen lui ait caché pendant un moment la vérité sur son garage, elle ne lui en veut pas. Elle lui reste dévouée comme elle l'est avec toutes les personnes qu'elle rencontre. Très généreuse, elle donne beaucoup de sa personne pour les autres, mais elle n'en est pas pour autant naïve. Les personnes qui se jouent d'elle, elle les remarque et elle fait tout pour les éviter. Le père de Shen est sans doute la seule personne pour qui elle éprouve de réels sentiments négatifs, rien que pour le mal qu’il a fait et qu’il fait toujours subir à son fils, elle ne peut l’apprécier.
histoire
C'est à Shanghai que la demoiselle est née, une famille dans la moyenne, son père était employé dans une entreprise de télémarketing et sa mère était assistante sociale. Quand elle était petite, elle se souvenait que sa mère l'emmenait souvent lorsqu'elle devait aller récupérer un enfant dans une famille. Elle la laissait dans la voiture et lorsque sa mère revenait avec l'enfant, elle l'installait à côté de Lihua. Cette dernière ne comprenait pas trop au début, pensant qu'on lui présentait de nouveaux amis, alors elle leurs prêtait ses jouets, essayait de les amuser quand ces derniers pleuraient leurs parents. En grandissant, elle avait compris que sa maman faisait un travail très dur, surtout qu'elle était elle-même mère et qu'elle pouvait comprendre la souffrance que ressentaient ses familles quand elle arrivait pour emmener l'enfant dans des familles d'accueil. Lihua, quand elle n'avait pas école, accompagnait toujours sa maman, restant dans la voiture et accueillait l'enfant avec un grand sourire et toujours un jouet à la main ou des crayons de couleur pour faire de jolis dessins avec lui.

Elle cessa d'accompagner sa mère quand celle-ci craqua une première fois, son métier était si dur émotionnellement parlant, son entreprise lui donna un congé sans doute bien mérité. La petite continua sa scolarité. Grâce à sa mère, elle grandissait avec cette idée de vie : toujours aider les autres. Quand elle jouait avec ces enfants que l'on emmenait loin de leurs parents biologiques et qu'après plusieurs minutes, leurs larmes séchaient et un maigre sourire étiraient leurs lèvres, la chinoise s'était sentie utile. Voilà pourquoi elle était dans l'optique de choisir un métier où elle pourrait aider les autres peu de temps après avoir obtenu un diplôme général. Lihua ne se voyait pas faire comme sa mère qui avait d'ailleurs repris son travail, arracher des enfants à leur famille lui semblait être une chose impossible à faire et surtout elle voyait bien dans quel état était sa mère qui en faisait des cauchemars. Elle choisit donc la voie médicale, s'intéressant aux études d'infirmières. Le côté médicale et sociale du travail l'intéressait beaucoup et elle savait qu'elle aimerait beaucoup exercer ce métier.

Ses études ont été plutôt difficiles à suivre. Non pas parce que cela était trop compliqué pour elle, mais surtout parce que sa mère s'enfonçait un peu plus dans la dépression. Celle-ci avait même commencé à demander à Lihua de lui rapporter des médicaments lors de ses stages. Le pire a été lors de sa dernière année d'étude, sa mère a commencé à développer une paranoïa aiguë, bien évidemment elle avait quitté son travail. Elle soupçonnait son père de la tromper et surtout elle avait peur que « de vilaines personnes » lui enlèvent Lihua. La chinoise avait bien tenté de lui faire comprendre que personne ne pourrait l'enlever car elle était désormais majeure, mais rien n'y fait, sa mère perdait peu à peu la raison. Cela ajouta une charge à la jeune femme qui devait s'occuper de sa mère une fois rentrée à la maison. Loupant sa dernière année d'étude, son père et elle prirent la décision de faire hospitaliser sa mère.

Recommençant sa dernière année, la jeune femme prit une décision à la fin de son cursus suite à une conversation avec le médecin de sa mère. Celui-ci lui avait conseillé de couper brutalement les ponts avec sa mère, stoppant ses visites, le temps que cette dernière se remette. Lihua prit donc la décision de quitter la Chine à 19 ans et de partir pour la Corée du Sud afin de commencer à enfin vivre pour elle-même, à devenir indépendante. La séparation avec sa famille fut difficile, cette sensation d'abandonner sa mère ne l'avait pas quitté pendant plusieurs mois, mais grâce à son père elle avait appris un an après que sa mère commençait doucement à se soigner. La jeune chinoise avait réussi à trouver rapidement un stage de fin d'étude dans un nouvel hôpital avant que l'on ne l'embauche à la fin du stage. C'est à peu près à cette période qu'elle rencontra Shen. Une rencontre fort peu encline à développer une vraie relation de couple, mais pourtant. Un cambriolage loupé et un début d'agression qui s'était soldé par un sauvetage de la part de l'un de ses cambrioleurs qui s’était rebellé contre les autres. Lihua aurait dû alors refuser de soigner ce dernier qui s'était présenté ensuite à l'hôpital, bien amoché, mais elle n'avait pas pu. Toujours aider les autres quoi qu'il arrive. Elle était comme ça. Elle l'avait soigné cette nuit et toutes les autres fois où il était revenu blessé. L'amour leur était tombé dessus sans qu'elle ne le réalise. Si un jour ils devront raconter leur rencontre à leurs enfants, la chinoise était sûre que celle-ci promettait d'être unique.

Et puis la guerre fut déclarée par les terroristes. Ceux qui effrayait toute une population, les blessait, les tuait. Et elle, elle devait faire face à toutes leurs victimes par son poste d’infirmière à l’hôpital centrale de la ville. Elle en a vu passé des blessés, légers ou graves, des morts aussi, beaucoup. Beaucoup trop à ses yeux. Elle avait aussi vu le désenchantement des services hospitaliers, submergés par la demande bien trop forte de soin. Chacun avait dû faire des concessions, des efforts, travaillant bien plus qu’il ne l’était demandé au départ, la hiérarchie médicale s’était floutée, on ne faisait plus la différence entre médecin, infirmière et personnel soignant. Tant que l’on savait quoi faire et comment le faire, il fallait agir. Lihua avait sans doute beaucoup plus appris en cette période de guerre que pendant ces années d’études et de stage. Elle avait rapidement fait ses preuves durant cette sombre période et une fois que la guerre fut terminée, l’administration de l’hôpital avec l’approbation générale des rares médecins qui restaient lui ont proposé de devenir médecin urgentiste. La pratique l’avait formé bien mieux qu’un cursus scolaire et elle était beaucoup appréciée et respectée, surtout aux urgences où elle travaillait depuis plus de trois ans. Suivre des cours supplémentaires pour légitimer ce statut fut néanmoins obligatoire, mais Lihua s’y prêta sans rechigner. Depuis la demoiselle passa une bonne partie de ses journées à l’hôpital, mais cet emploi du temps bien rempli lui avait permis de réfléchir sur tout ce qui était arrivée pendant cette guerre, les secrets enfouis qui avaient été finalement révélés, surtout concernant Shen son petit-ami qui avait vu son garage devenir le repaire des terroristes.

Désormais elle avait fait table rase du passé, se concentrant sur son avenir, sur leur avenir avec Shen alors qu’ils venaient d’emménager ensemble. Une bonne façon pour tenter de rester positif malgré ce que la guerre avait fait subir à une société désormais émiettée. Elle tentait du mieux possible de ne pas prendre trop partie à un clan, surtout à l’hôpital, elle est d’ailleurs très inquiète concernant l’implication de Shen chez les enragés, mais  elle y fait face et espère en silence chaque jour que rien de mal ne lui arrivera. Malheureusement avec le retour surprise du père du jeune homme, on ne peut pas dire qu’il soit gâté. Elle n’est d’ailleurs pas très heureuse de ce retour, surtout que comme à son habitude, ce sont principalement des ennuis qu’il ramène avec lui. Néanmoins Lihua restera toujours derrière Shen quoi qu’il arrive.

derrière l'écran
J'avais dis que je reviendrais   encore hisae avec ma petite lihua qui en a eu du chemin à traverser pour venir jusqu'ici   Encore tout plein d'amour à tous sous ce compte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : Bang Yong Guk
Messages : 37
rps : 1
Date d'inscription : 14/12/2015
avatar
Enragé
Enragé
MessageSujet: Re: xu li hua + a touch of sweetness in this cruel world   Mer 6 Jan - 16:55:37

MA LI HUA. LA PLUS BELLE. LA PLUS PARFAITE. ( )

On va faire de grandes choses toi et moi. TAO EST PLUS LA POUR NOUS SEPARER ! (SEHWAN T'APPROCHE PAS DE LIHUA A MOINS DE 465453435KM) plus sérieusement, contente de te voir par ici, en plus t'es la depuis le début du début, olalala que d'émotions. Haha, j'ai tellement hâte de voir cette fiche finie, aller au boulot *envoie de l'amour *



Je trouve que ce post manque de smiley, pas toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : Yong Jun Hyung (BEAST)
Messages : 255
rps : 1
Date d'inscription : 13/12/2015
avatar
Engagé
Engagé
MessageSujet: Re: xu li hua + a touch of sweetness in this cruel world   Mer 6 Jan - 16:56:42

J'm'en viens te souhaiter la bienvenue plus dignement (emo)
Ca fait tellement plaisir de te voir ici ugezhilezei ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : Bang Sung Joon
Âge : 26
Messages : 73
rps : 0
Date d'inscription : 13/12/2015
avatar
Enragé
Enragé
MessageSujet: Re: xu li hua + a touch of sweetness in this cruel world   Mer 6 Jan - 18:10:09

@Oh Shen a écrit:



Je trouve que ce post manque de smiley, pas toi ?

C'tait trop long à refaire Autrement, vivement que tu finisses tes fiches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : Bang Yong Guk
Messages : 37
rps : 1
Date d'inscription : 14/12/2015
avatar
Enragé
Enragé
MessageSujet: Re: xu li hua + a touch of sweetness in this cruel world   Mer 6 Jan - 18:19:48

Je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : song jieun (secret)
Messages : 27
rps : 2
Date d'inscription : 06/01/2016
avatar
Libertaire
Libertaire
MessageSujet: Re: xu li hua + a touch of sweetness in this cruel world   Mer 6 Jan - 18:35:38

MON SHEN D'AMOUUUUR QUE J'AIME A LA FOULIE
PLUS DE TAO OUI (ENFIN ) on va pouvoir vivre le grand amour quand on le mérite
Et oui c'est vrai ohlalala, depuis le tout début début, même si entre temps y a eu des disparues

Tente pas d'être digne Dodo, je SAIS qui TU ES Je t'aime aussi (mais chut, secret)  

Kaoru, c'est pas beau de piquer les marques d'amour des autres mais comme t'es beau (lkouhbih kn,l;lmùoiuhoj) je te pardonne QUE DU LOVE

Shen, je t'aime encore plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : Lee Chae Rin (CL)
Messages : 90
rps : 0
Date d'inscription : 14/12/2015
avatar
Libertaire
Libertaire
MessageSujet: Re: xu li hua + a touch of sweetness in this cruel world   Mer 6 Jan - 19:04:57

tu es validé-e !
Félicitations à toi cher petit! Te voilà maintenant plongé en plein dans le monde des grands. Et maintenant que tu as choisi ton camp (et c'est peu de le dire ), il va falloir faire tes preuves! Cliques donc sur les liens qui te sont proposés afin de t'aider dans ton apprentissage de la vie et viens t'amuser en notre compagnie dès que ceci est fait! Encore une fois félicitations et on t'aime mon p'tit, sache-le!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: xu li hua + a touch of sweetness in this cruel world   

Revenir en haut Aller en bas
 

xu li hua + a touch of sweetness in this cruel world

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» iTagX iPhone & iPod Touch & Safari
» Briefing de la Mission 00D14 ( Salle de brief du Blue Touch) ( Adj Freeman, Ost, La Firebirds)
» Charly Acciari - Touch My Electro
» The Jacky Touch'
» Appli Nabaztouch sur Iphone/Ipod Touch qu'en pensez vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New World Disorder  ::  :: L'IDENTIFICATION :: DOSSIERS :: DOSSIERS VALIDES-